UMR 5182

logo-ensl
Vous êtes ici : Accueil / Recherche / Axes / Chimie Supramoléculaire et Chimie Biologique / Chimie Biologique et Détection

Chimie Biologique et détection

Notre groupe axe une partie sa recherche vers la conception et la synthèse de petites molécules pour des applications liées à la biologie.
 
 

Detecteurs d'activité enzymatique

J.HaSSERODT

Un objectif majeur de la recherche de J. Hasserodt est la maturation d’une gamme de sondes d’imagerie qui détectent l’activité enzymatique avec résolution spatiale dans des échantillons biologiques, des cellules vivantes et des organismes multi-cellulaires. 
 

 

Lire plus

Sondes Magnétogéniques

J. Hasserodt

Un 2nde axe de recherche de J. Hasserodt consiste en le développement d’une nouvelle gamme de sondes moléculaires répondant à l’activité enzymatique (et d’autres analytes chimiques) par le changement de l’état de spin électronique de la sonde.
Lire plus

 

Xenon-cryptophane probes for MRI

T. BRotin

Les complexes de cryptophane au xénon hyperpolarisés ont montré un fort potentiel comme agents de contraste pour l'IRM . Notre groupe poursuit la conception de complexes cryptophane-xénon pour la détection de faibles concentrations d'analytes ou pour caractériser l'association avec des protéines pour des expériences in vivo et in vitro .

Lire plus

 

Inhibiteurs

 P. Maurin

Nous nous intéressons à la conception et à la synthèse d'inhibiteurs potentiels du VIH 1 intégrase. Ce projet en collaboration avec des chimistes théoriciens, des biologistes et cristallographes vise à développer une nouvelle classe d'inhibiteurs de l' intégrase du VIH1 avec une un mode d'action différent et complémentaire au seul inhibiteur disponible (le raltégravir) approuvé par la FDA qui est actif contre  l'étape de transfert de brin inhibiteurs d'oligomérisation).

 

Compte tenu de l'objectif d'offrir Imagerie par résonance magnétique (IRM) avec une nouvelle gamme d'agents d'imagerie moléculaire, sondes magnetogenic verront en outre l'adaptation aux spécifications imposées par les milieux physiologiques, les cellules vivantes dans la culture, et les organismes multi-cellulaires, telles que la robustesse suffisante , réponse à des activités enzymatiques d'intérêt biomédical, et la toxicité faible ou élevé une fois activé. En fait, les sondes montrent déjà assez élevé biotolerance avant l'activation (transformation chimique); mais lors de l'activation qu'ils ont le potentiel d'être beaucoup plus toxiques, un exploit qui peut être transformé en un avantage en les exploitant pour la thérapie ciblée. On peut voir ces sondes non pas comme un agent d'imagerie sensible mais en tant que substrat pour un biocatalyseur qui, une fois activée, elle-même se transforme en un catalyseur pour la génération d'espèces réactives de l'oxygène (ROS). Ainsi, deux cycles d'amplification peuvent conduire à de puissants effets thérapeutiques: une molécule d'enzyme active mille molécules sondes, et chaque molécule sonde activé à son tour produit un millier de molécules de ROS. Un autre projet d'exploiter l'effet unique de magnetogenesis a été récemment commencé et consiste en la conception d'un dispositif de microNMR avec une chambre de mesure de micro-fluidique. En combinaison avec une sonde magnetogenic, un tel dispositif est espéré pour permettre un dosage in vitro d'échantillons biologiques, des extraits cellulaires ou des cellules vivantes entières qui contiennent une activité enzymatique spécifique. L'absence totale d'un signal de fond magnétique dans ces échantillons, et de la faiblesse de l'investissement prévu pour de tels dispositifs de bon augure pour la compétitivité d'un tel essai par rapport à la fluorescence en fonction des dosages établis.