SIESTE : | Séminaire d’Informatique pour les Etudiants, Scientifiques, et Tous ceux que l’informatique intéresse à l’ENS Lyon

Public et Objectif
Ouvert à tous. Ce séminaire est obligatoire pour les L3, et recommandé pour les M1. Ce séminaire propose une introduction à un domaine de recherche actuel d’une manière accessible aux non spécialistes et aux étudiants. Même les chercheurs expérimentés peuvent être intéressés!
Contacts
Suivi administratif du séminaire par Nicolas Palmeri, coordination scientifique par Philippe Audebaud
Horaire et lieu
Les mardi à 13h30. Nous ferons le SIESTE en amphi B (campus Monod, 3ème étage du bâtiment principal). Des rafraichissements seront ensuite proposés en salle passerelle du quatrième étage. Le public pourra alors discuter avec l’orateur.

Séminaires à venir

Annulation (report envisagé). Un cas de force majeure empêche Sylvain Périfel de venir le 18 décembre prochain. Jean-Michel Muller a proposé de le remplacer au pied levé, ce dont je le remercie infiniment.

18 décembre 2018. Jean-Michel Muller | Histoire et nouveaux problèmes de l’arithmétique virgule flottante.
L’arithmétique virgule flottante est de loin le moyen le plus utilisé pour représenter des nombres réels sur ordinateur. L’histoire de l’arithmétique virgule flottante est une longue histoire, qui nous mène des babyloniens aux derniers processeurs, en passant pas Archimède, Descartes, Leonardo Torres, Konrad Zuse, William Kahan et quelques autres, en alternant brillantes trouvailles et énormes bêtises.

J’essaierai de donner un coup de projecteur sur certaines étapes importantes, sans prétendre ni à l’exhaustivité ni à l’objectivité. Je terminerai en montrant certains problèmes actuels, qui illustrent que cette arithmétique permet d’obtenir des informations beaucoup plus précises qu’on ne le croit, que l’on peut en particulier prouver des propriétés intéressantes d’algorithmes numériques.

08 janvier 2019. Gabriel Kerneis | Atteindre un haut niveau de fiabilité pour un grand nombre d’utilisateurs.
Étude des difficultés qui surgissent dès lors que l’on essaye d’atteindre un haut niveau de fiabilité pour un grand nombre d’utilisateurs, et introduction à certaines des techniques utilisés par les Site Reliability Engineers (SRE) pour résoudre ces problèmes à Google.
29 janvier 2019. Jean-Marc Vincent | Comment trouver une aiguille dans une botte de foin ?

Séminaires passés

04 décembre 2018. Patrick Flandrin | Voir et dessiner les sons.
Le problème d’extraire ou manipuler l’information contenue dans un son (l’identifier, le débruiter, le transcrire, le modifier, etc.) s’est posé dès que la possibilité d’un enregistrement est apparue dans la deuxième moitié du XIXème siècle. Ceci a donné lieu, et jusqu’à aujourd’hui, à de nombreuses recherches visant à fournir des représentations graphiques pouvant s’apparenter à celle de la musique sur une portée. On évoquera les approches actuelles d’usage le plus courant (Fourier, ondelettes et variations) et on les illustrera sur quelques exemples typiques, dont celui des cris d’écholocation des chauves-souris.
20 novembre 2018. Ralf Everaers | Computational Statistical Physics

Since the time of Newton and Gallilei, physicists have made great progress in discovering fundamental laws and elementary particles. Unfortunately, the resulting equations can be solved analytically only in rare limiting cases, posing a severe challenge for the scientific problem of modeling the complex world surrounding us on this basis.

With the rapid development of computers, numerical techniques play an increasingly important role. I will illustrate the numerical approach for the example of the Ising model of interacting spins in Statistical Physics, which is one of the simplest models exhibiting a transition between a disordered (paramagnetic) and a ordered (ferromagnetic) phase.

In particular, I will try compare the importance of algorithmic developments and of the increase in the shear computing power over the last 75 years.

L’exposé aura lieu en français.

06 novembre 2018. Aline Parreau | Identification dans les structures discrètes, ou comment les chercheurs jouent à « Qui est-ce ? ».
Dans le jeu « Qui est-ce », on cherche à identifier efficacement un individu parmi d’autres en questionnant sur son aspect physique. Si toutes les questions sont posées en même temps, cela revient au problème d’identification dans une structure appelée hypergraphe : les individus sont représentés par des points, appelés sommets, et chaque caractéristique physique est représenté par un sous-ensemble de sommets, appelés hyper-arête, qui contient tous les individus partageant cette caractéristique. La question principale est de trouver le plus petit ensemble d’hyper-arêtes qui permet de distinguer tous les individus. Cette question est difficile dans le cas général mais peut s’avérer plus facile s’il y a des contraintes sur les hyper-arêtes. Nous nous intéresserons au cas particulier où les points sont situés dans le plan et les hyper-arêtes correspondent aux ensembles de points pouvant être dans un même disque. Nous montrerons dans ce cas des résultats à la fois combinatoire (de bonnes bornes sur le nombre de caractéristiques nécessaires) et algorithmiques.
16 octobre 2018 Alain Passelègue | De la complexité à la sécurité informatique : une introduction à la recherche en cryptographie.
Nous utilisons tous la cryptographie des dizaines de fois par jour, souvent sans même en avoir conscience. Les problèmes de sécurité informatique font de plus en plus régulièrement la une de l’actualité et plus que jamais, avec l’avènement du Big Data, d’importants problèmes de confidentialité des données sont à résoudre. La cryptographie s’attelle à résoudre ses problèmes afin de proposer des solutions pour construire des systèmes sécurisés.
Dans cet exposé, j’expliquerai 3 grands axes de recherche en cryptographie, de la théorie à la pratique. J’illustrerai ma présentation avec un problème élémentaire mais central : comment produire de l’alea de qualité sur une machine.
02 octobre 2018. Jean-Christophe Filliâtre | Vérification déductive de programmes avec l’outil Why3
Ce séminaire a pour objectif de présenter la vérification déductive. Dans cette approche, la correction d’un programme est réduite à un ensemble d’énoncés mathématiques, dont la validité est ensuite établie à l’aide d’outils de démonstration automatique ou interactive. Les principales idées et techniques derrière cette approche seront illustrées à l’aide de l’outil Why3 développé dans l’équipe VALS du LRI.

Archives (et maquette du futur site)

En suivant ce lien, vous trouverez l’ensemble des archives, qu’il est possible d’explorer par saison, par orateur ou par séminaires.