Liens transverses ENS de Lyon

Actualité de l'ENS de Lyon

Un coup d'avance avec l'AQÉ

Image absente
Actualité

Résumé

Rencontre avec Catherine Pérotin

Description

Catherine Pérotin vient de prendre la direction de l'Agence Qualité Éducation, en remplacement de Nathanaël Dupré Latour, qui l'avait créée dans le cadre du projet stratégique de l'IFÉ.
Rencontre avec une femme pleine d'enthousiasme et qui a la passion de l'enseignement.

Entre Nous : Expliquez-nous L'Agence Qualité Éducation
Catherine Pérotin : L'agence propose des prestations d'expertise et de formation vers les partenaires du système éducatif (institutions publiques, associations, entreprises...) et répond aux sollicitations du ministère pour éclairer les politiques publiques en matière éducative. Son rôle, c'est de produire et diffuser des savoirs pour l'action sur des questions prioritaires de l'éducation, en partenariat avec des chercheurs, des acteurs de terrain, des acteurs institutionnels. En cela, elle fait partie intégrante du projet stratégique qui a conduit à la création de l'IFÉ et à son intégration dans l'ENS de Lyon.

Q : Quelles questions par exemple ?
: La première, bien sûr, c'est la notion d'apprentissage et de réussite à l'école, qui est la finalité même du métier d'enseignant de la maternelle à l'université. Nous publions des dossiers de synthèse sur les questions d'actualité de l'éducation. Nous mettons l'accent sur le décrochage scolaire, les élèves en grande difficulté, sur les dispositifs nouveaux dans l'éducation prioritaire, comme les internats d'excellence. Nous traitons la question de l'évolution du métier d'enseignant. Plus largement, nous développons une expertise en matière de formation tout au long de la vie.

Q : Comment êtes-vous organisés ?
R : Quatre équipes constituent l'AQÉ. L'équipe d'Olivier Rey, Veille et Analyses, produit des dossiers d'actualité très attendus présentant l'état de la recherche sur une question donnée. Le dernier paru porte sur l'innovation en matière d'éducation. Il y a le Centre Alain Savary, dirigé par Patrick Picard. Ce centre travaille sur l'égalité des chances, le suivi de l'éducation prioritaires et les évolutions des métiers de l'éducation. Éric Guillot dirige le service innovation et formation des formateurs, qui accueille chaque année plus de mille stagiaires dont des étudiants du master "Formateur de formateurs" commun aux universités Lyon 1 et Lyon 2. Séverine Bresciani pilote le service projets collaboratifs, qui détecte, met en place et coordonne des projets notamment à l'échelle internationale, et en direction du monde économique.

Q : On parle beaucoup de Neopass@ction. Qu'est-ce que c'est ?
R : Il s'agit d'une plateforme destinée aux enseignants débutants ainsi qu'à leurs formateurs pour faciliter l'approche de leur nouveau métier. Sensibilisés il y a plusieurs année par nos enseignants associés aux difficultés croissantes des débutants notamment dans l'éducation prioritaire, nous avons lancé un groupe de recherche piloté par Luc Ria avec des chercheurs de six laboratoires qui sont allés dans les classes, filmer longuement des situations réelles. Ce matériau a été analysé, par les chercheurs, par les jeunes enseignants, par des enseignants expérimentés. Ces travaux ont permis de construire un site professionnel composé de plus de 500 courtes vidéos classées, organisées, commentées et documentées. Sur cette base, nous organisons de nombreuses formations en France et à l'étranger et avons d'ailleurs initié une première Summer School avec des étudiants de l'ENS en aout 2011, juste avant leur 1re rentrée.

Q : En somme, qu'est-ce qui fait votre force ?
R : Ce qui fait notre force, c'est la capacité de mobiliser et de faire travailler ensemble des chercheurs et des praticiens, de croiser les expertises pour produire des ressources qui aient une utilité pour les acteurs de l'éducation et plus largement pour le corps social. Et cela est vrai pour tous les services de l'AQÉ. Ainsi nous développons une expertise collective que nous mettons au service des acteurs de terrain, des formateurs, des chercheurs, des institutions mais qui nous permet aussi d'explorer d'autres secteurs, la société civile, le monde de l'entreprise où se posent aussi des questions de formation tout au long de la vie.

Q : Quels sont vos objectifs pour 2012 ?
R : Réussir les actions en cours, par exemple, les projets "Sciences et égalité des chances en Côte-d'Or", "Culture écrite dans la prévention du décrochage", l'étude sur l'utilisation des tablettes numériques, développer nos réponses et nos outils, renforcer la dimension internationale de tous nos chantiers. Mais aussi, continuer à anticiper sur les thèmes qui vont devenir centraux dans l'avenir et engager de nouveaux projets en direction de publics plus larges.

Q : Qu'est-ce qui vous tient particulièrement à cœur ?
R : La réussite des élèves et plus largement de ceux qui s'engagent dans un processus de formation. Mais je crois fermement qu'on ne peut plus penser l'École et les systèmes de formation sans leurs multiples partenaires ! Donc pour nous aussi, travailler en équipe, en projet, en réseau en restant toujours ambitieux, créatifs et rigoureux.

Catherine Perrotin
Disciplines