Liens transverses ENS de Lyon

Actualité de l'ENS de Lyon

Conférence d'Elliot Meyerowitz

Elliot Meyerowitz ENS Lyon
Actualité

Résumé

A journey into morphogenesis

Description

Docteur Honoris causa de l'ENS de Lyon en 2007, il est revenu pour une conférence

Un silence religieux, une concentration palpable et en même temps un vrai bonheur, voilà ce que le néophyte ressentait Salle des Thèses du site Monod, jeudi 15 novembre : Elliot Meyerowitz donnait une conférence sur le thème  "Dynamic Control of Genes and Growth in the Shoot Apical Meristem".
Dans la salle, un public interdisciplinaire : de nombreux biologistes certes, venus du LBMC, du RDP, du RDP, du LJC ou de l’IGFL mais également des mathématiciens, informaticiens et physiciens. Tous les sièges sont occupés. Elliot Meyerowitz n’est pas un inconnu à l’ENS de Lyon qui lui a décerné le titre de docteur Honoris Causa le 4 juin 2007. Alors, quand il revient à l’École pour une conférence, l’information circule vite et tous les chercheurs bousculent leur agenda : Elliot Meyerowitz, Professeur au California Institute of Technology (le fameux Caltech) et  Membre de la National Académy of sciences et même de l'académie des sciences (France) est aussi disponible pour écouter et partager.
Elliot Meyerowitz ENS LyonD'autres chercheurs ENS ont parlé de leurs travaux pendant ce colloque baptisé A journey into morphogenesis. Ainsi
- Pradeep Das & Arezki Boudaoud (RDP et LJC) : The mechanical identity of stem cells in Arabidopsis,
- Stéphane Vincent (LBMC) : Groove morphogenesis in Drosophila
- Jean-Christophe Géminard (Laboratoire de Physique) : Adhesion and Mobility of Osteoclasts: Self-assembly of Actin Structures and Pattern Formation
- Abderrahman Khila (IGFL) : Changes in ecology shape locomotory appendages through changes in gene expression and function in the semi-aquatic insects.

Portrait


Le professeur Elliot Meyerowitz est un des pères fondateurs de la génétique moléculaire du développement des plantes. Son laboratoire a été le premier à considérer arabidopsis comme plante modèle en génétique moléculaire du développement, à cloner et à séquencer un gène de cette plante et à produire la carte de son génome qui a conduit à son séquençage complet en 2000.
Par ailleurs, Elliot Meyerowitz et ses collaborateurs ont élaboré le modèle génétique et moléculaire du développement floral, dit modèle abc, qui est une description générale des mécanismes de spécification de l’identité de chaque organe de la fleur et qui a servi de base à notre compréhension de l’évolution. il a aussi construit des modèles statistiques de croissance florale, premier stade d’une compréhension totale, à la fois théorique et pratique, du développement permettant une approche rationnelle de l’architecture des plantes.
Mots clés