Liens transverses ENS de Lyon

Actualité de l'ENS de Lyon

Des champs magnétiques intenses après le Big Bang ?

Image absente
Publication

Description

L'équipe menée par Ch.Federrath et G.Chabrier (CRAL) fournit la 1ère explication à la présence de gaz magnétisé entre les galaxies

D'intenses champs magnétiques ont probablement été générés dans l'Univers peu de temps après le Big Bang, selon une équipe internationale menée par Christoph Federrath et Gilles Chabrier du Centre de recherche astrophysique de Lyon (CNRS / ENS Lyon / Université Claude Bernard Lyon 1). Les chercheurs fournissent ainsi la première explication à la présence de gaz magnétisé entre les galaxies ou entre les étoiles d'une même galaxie. Publiés dans la revue Physical Review Letters le 9 Septembre 2011, ces résultats pourraient permettre de mieux comprendre les propriétés des premières étoiles et galaxies dans l'Univers.

Structures turbulentes du champ magnétique pour quatre modèles numériques représentant des conditions physiques très différentes.  En  haut  à  gauche,  l'intérieur  du  Soleil,  par  exemple,  est  faiblement  compressible  et  caractérisé  par  des  flots subsoniques,  alors que  le  plasma  typique de  l'Univers  primordial,  en  bas  à  droite,  était  très  probablement  dominé  par  de fortes compressions et une turbulence fortement supersonique. © Federrath, Chabrier, Schober, Banerjee, Klessen, and Schleicher Voir aussi :
Disciplines
Mots clés