Liens transverses ENS de Lyon

Actualité de l'ENS de Lyon

Elisabeth Vaganay, cristal du CNRS 2014

Image absente
Portrait

Résumé

IGE dans l’équipe de Florence Ruggiero à l’IGFL

Description

« Chaque jour on découvre quelque chose » s’enthousiasme cette jeune et dynamique grand-mère de 55 ans, rousse, les yeux bleus pétillants.

Un livre à la main, elle m’accueille dans le bureau qu’elle partage avec d’autres biologistes à l’IGFL. Elisabeth Vaganay sait pourquoi le CNRS lui a attribué le Cristal 2014. A cause de ce petit guide à spirale, de 340 pages. Depuis 2000, date de la première édition, le livre collectif dont elle a initié et porté le projet en est à sa 4e édition. Son titre ? « Sécurité des produits chimiques au laboratoire : 150 fiches pratiques »*. Sur le site de l’éditeur, Elisabeth Vaganay est simplement « agent hygiène et sécurité ».
Après des années de travaux de recherche à la paillasse avec des produits de plus en plus dangereux, nocifs, ou nouveaux et mal connus, Elisabeth a constaté qu’il n’y avait aucun livre clair, pratique et exhaustif sur le sujet en français. Il fallait faire quelque chose. Les chercheurs (biologistes, chimistes) en rêvaient. Elle l’a fait.
Il faut dire qu’Elisabeth a été ACMO (Agent en charge de la mise en œuvre) pendant 15 ans et également  personne compétente en radio-protection.  « Officiellement ça prend 20 % de notre temps. Le rôle des personnes ACMO n’est pas très valorisant : on est là à s’assurer que toutes les règles de sécurité sont respectées. Je voulais mettre en avant qu’on peut faire bien des choses même si on n’a pas beaucoup d’argent. Il faut de la volonté, du temps. Ce projet de livre, je l’ai porté et présenté à Paris (voir intro de la première édition). Les corrections, je les faisais chez moi. La première édition, nous avons même saisi nous-mêmes les corrections directement sur le logiciel d’édition ». Le groupe de travail s’est formé en 2000. « Nous venions tous d’horizons différents (Chercheurs, médecin du travail, ingénieur sécurité, mais nous nous sommes tout suite très bien entendus. Le financement a été assuré au début par le CNRS qui a soutenu le projet ».
Sa carrière
Je suis entrée au CNRS en 1991, sur concours. C’était mon premier CDI. Depuis 1978, date de l’obtention de son DUT de biologie appliquée à l’université Claude-Bernard Lyon 1, elle enchainait les CDI, vacations, contrats, toujours dans la biologie.  Et pourtant c’est presque un hasard : pour ses 2 mois de stage obligatoire de fin d’étude, l’Unité 45 de l’Inserm à l’hôpital Edouard Herriot lui ouvre ses portes. Ca a été la révélation. Je savais que c’était ça que je voulais faire : travailler dans une équipe de recherche. J’ai travaillé sur les champignons, les cellules, les protéines bactériennes et enfin sur les collagènes.
Une vraie lyonnaise
« Je suis une vraie lyonnaise. Née à Bron, j’habite en ville et je viens travailler en vélov. J’ai travaillé dans de nombreux laboratoires de biologie lyonnais : hôpital Edouard Herriot, Lyon-Sud, UCBL, Institut de biologie et de chimie des protéines (IBCP), et depuis 2011 l’IGFL, donc l’ENS. Je déconnecte le WE dans notre petite maison en Ardèche, sans téléphone ni télévision : la nature, la randonnée, un peu de jardinage et de bricolage, la pêche ». Elisabeth avoue avoir une vraie complicité avec son petit-fils avec qui elle partage sa couleur de cheveux et une grande curiosité.
Actuellement, Elisabeth travaille dans l’équipe de Florence Ruggiero sur les collagènes, une famille de protéines qui entourent certaines cellules. Ils n’ont pas seulement un rôle de soutien, mais aussi et surtout de communication. « Avant je travaillais sur les protéines, ici à l’IGFL il y a de nombreux modèles animaux, c’est très ouvert. Chaque jour on découvre quelque chose » s’enthousiasme-t-elle. « Nous sommes une très bonne équipe. Uniquement des femmes (statutaires) de tous les âges. Il y a 2 garçons : 1 doctorant et 1 post-doc. Quand on s’entend bien on travaille mieux. On a envie de faire avancer son sujet. Florence Ruggiero m’a fait confiance. Je la remercie. Il y a une vraie écoute ».
--------
*éditions Dunod. 18 euros.

SECURITE


Publié chez Dunod, l'ouvrage "150 fiches pratiques - Sécurité des produits chimiques au laboratoires" en est à sa 4e édition.
couv-150-fiches-dunod-200px-max_1398172801886-jpg






Sur la page de gauche : le produit, ses données toxicologiques, ses conditions de stockage, de manipulationn d'élimination et ses incompatibilités.
Sur la page de droite : "Que faire en cas de" avec 3 possibilités : intoxication, feu, dispersion accidentelle.
A mettre à disposition dans tous les labos.
Mots clés