Liens transverses ENS de Lyon

Actualité de l'ENS de Lyon

Gabrielle Richard, nouvelle directrice de Persée

Gabrielle Richard
Actualité / Interview

Résumé

Depuis mars 2020 Gabrielle Richard remplace Nathalie Fargier au poste de directrice de Persée.

Description

Une opportunité, un défi

Prendre la direction de Persée, dont j’estime le travail depuis des années, est pour moi à la fois une grande opportunité et un défi. Persée contribue à la recherche par la diffusion du patrimoine scientifique et, sous la direction de Nathalie Fargier, s’est imposé comme un acteur majeur de la science ouverte. En rejoignant l’équipe en septembre 2019, j’ai pu apprécier l’expertise, mais aussi les convictions partagées, qui portent ces réalisations. Dans les différentes fonctions que j’ai exercées auparavant, les enjeux liés à la documentation numérique ont occupé une grande place et ont forgé mon intérêt pour les extraordinaires possibilités ainsi ouvertes à la recherche. Aujourd’hui, après avoir travaillé au déménagement des 250 000 documents du libre-accès de la Bibliothèque Diderot, je souhaite mettre au service de Persée l’expérience que j’ai acquise en bibliothèque. Ce sont deux approches différentes mais assurément une mission commune.

La continuité du projet

Persée doit évidemment poursuivre le développement des collections et des corpus mis à disposition sur le portail ou sur les Perséides, sites thématiques constitués en lien avec des équipes de recherche. Les moyens les plus innovants doivent être mis en œuvre pour permettre l’intensification de ce développement.

Le savoir-faire et les outils développés par l’unité, ainsi que sa participation à l’infrastructure de recherche CollEx-Persée, l’invitent à jouer pleinement un rôle de pilote pour une politique nationale de numérisation. La nécessité d’une ambition nationale et d’un soutien opérationnel concernant la numérisation pour la recherche a déjà été largement soulignée par les différents acteurs de l’ESR, bibliothèques et laboratoires, engagés dans des programmes de numérisation. Elle est aujourd’hui réaffirmée avec une cruelle acuité en cette période de confinement. Je souhaite porter pour Persée le projet de mettre à disposition de ces différents acteurs une plateforme mutualisée de numérisation enrichie, qui permette à la fois un usage mutualisé des outils les plus performants et un partage de bonnes pratiques en matière de numérisation, d’enrichissement et de gestion des données.

L’activité de Persée pendant le confinement

Les revues et les corpus numérisés par Persée sont proposés en accès libre, depuis la création du portail. Cette diffusion, qui répond non seulement à un objectif de visibilité et d’accessibilité de la documentation, mais qui en permet également une exploitation renouvelée par les Humanités numériques, est complémentaire des collections conservées par les bibliothèques. En cette période de confinement où l’accès aux bibliothèques est impossible, ces ressources sont déterminantes pour la poursuite de travaux de recherche et pour l’information du public : en témoignent les statistiques de fréquentation du portail qui dès la première semaine ont bondi de 30 % !

L’équipe s’est organisée pour pouvoir travailler à distance, et surtout chacun chez soi alors que nous sommes habitués à partager un open space. Il a fallu s’assurer que chacun dispose d’un équipement minimal et configurer les accès à nos serveurs. Persée dispose d’une messagerie instantanée propre à l’équipe qui permet de rester facilement en lien. Nous avons même accueilli ces derniers jours quatre nouveaux collègues, qui ont été formés à distance à l’utilisation de nos outils. Bien sûr, tout le travail qui suppose de manipuler les collections est impossible, ce qui signifie qu’aucune nouvelle numérisation ne peut être faite. Mais le traitement des fichiers déjà produits, leur structuration et leur enrichissement, les développements informatiques en cours et les partenariats avec les chercheurs peuvent être poursuivis à distance. Si bien que même pendant le confinement, de nouvelles revues sont mises en ligne sur le portail Persée.

Gabrielle Richard

Conservatrice des bibliothèques depuis 2007, Gabrielle Richard a d’abord étudié la philosophie. Reçue à l’agrégation, elle enseigne de 1998 à 2005 avant d’intégrer l’enssib et d’obtenir le diplôme de conservateur. Elle occupe ensuite différents postes à la Bibliothèque interuniversitaire de Lettres et sciences humaines de Lyon puis à la Bibliothèque Diderot de Lyon, où elle devient responsable du département Collections puis directrice adjointe. En septembre 2019, elle rejoint l’Unité mixte de service Persée (UMS 3602) comme responsable du pôle Réseaux et partenariats et copilote le groupe de travail Numérisation du groupement d’intérêt scientifique CollEx-Persée.

Depuis mars 2020 elle remplace Nathalie Fargier au poste de directrice de Persée.

Structures
Disciplines
Mots clés