Actualité de l'ENS de Lyon

IUF : 3 membres juniors à l'ENS de Lyon

IUF
Prix et distinction
Collection
Résumé

Trois nouveaux membres de l'Institut Universitaire de France pour l'ENS de Lyon : Sylvain Joubaud, physicien au laboratoire de Physique de l'ENS de Lyon, Marie Sémon, biologiste au LBMC, Damien Stehlé, informaticien du LIP.

Description

Les nouveaux membres juniors de l'IUF

Sylvain Joubaud

Les travaux décrits dans sa thèse apportent une contribution à la physique statistique des fluctuations de systèmes portés hors de leur état d'équilibre. Les résultats ont été obtenus sur deux systèmes expérimentaux. Le premier système est un oscillateur harmonique fluctuant sous l'effet de l'agitation thermique. Ce système est porté par un forçage externe dans deux types d'états hors d'équilibre : un état transitoire et un état stationnaire. Nous mesurons dans ce système modèle les fluctuation du travail injecté, de la chaleur dissipée et de la production d'entropie totale. L'étude statistique de ces fluctuations est réalisée dans le contexte des Théorèmes de Fluctuation. Par comparaison des résultats expérimentaux et d'un modèle théorique simple, nous donnons une interprétation physique des différents résultats obtenus.

La seconde partie est consacrée à l'étude de la transition de Fréedericksz dans les cristaux liquides. Cette transition est équivalente à une transition de phase du deuxième ordre. Nous proposons une méthode de mesure du paramètre d'ordre de la transition ayant une excellente résolution jusqu'à des fréquences de l'ordre du millihertz. Nous étudions la statistique des fluctuations d'équilibre lorsque le paramètre de contrôle est proche de la valeur critique. La distribution est comparée avec la distribution Gumbel Généralisée et le paramètre de ce modèle est interprété comme un nombre de degrés de liberté effectifs. Ce système est finalement étudié hors d'équilibre lors d'une trempe au point critique accompagné d'un phénomène de vieillissement.

Marie Sémon

Ses thématiques de recherche, typiques de l'évolution moléculaire, portaient sur l'organisation des génomes animaux, et leur réorganisation après une duplication. Recrutée à l'ENS de Lyon en 2007, elle a décidé de combiner cette approche avec une vision fonctionnelle de l'expression des génomes.

Marie Sémon est également très impliquée dans la dynamique actuelle du département de biologie (animation du pôle bien-être des étudiants, enseignements et responsabilités d’UE en bioinformatique, génomique, évolution, evo-devo, génomique comparée, coordination des stages), la diffusion des savoirs pour tous publics et la lutte contre les préjugés de genre dés le plus jeune age (par exemple, opération "dans la blouse d'un chercheur")

Damien Stehlé
Les  recherches de Damien Stehlé portent sur l’algorithmique des réseaux euclidiens et ses applications, notamment en cryptographie. Il étudie des algorithmes prenant en entrée une représentation arbitraire d’un réseau et qui renvoient des vecteurs courts de ce réseau. Il s'intéresse également à  la complexité intrinsèque des problèmes algorithmiques portant sur les réseaux, à la fois dans le cas le pire et dans le cas moyen.

 

 

 

 

 

Mots clés