Liens transverses ENS de Lyon

Actualité de l'ENS de Lyon

Un accord de partenariat avec l'Agence de l'Eau RMC pour renforcer la recherche scientifique dans le bassin Rhône

Image absente
Actualité

Résumé

Laboratoire EVS

Description

L’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée et Corse et les chercheurs du groupement d’intérêt scientifique de la Zone Atelier du Bassin du Rhône (ZABR-CNRS) ont renouvelé leur  accord de partenariat pour développer des travaux de recherche sur le fonctionnement du Rhône, chaque partie apportant 1 M€ sur 4 ans.
La Zone Atelier Bassin du Rhône est une structure multi-organismes, labellisée par le CNRS, portant des recherches interdisciplinaires et constituant un interlocuteur scientifique essentiel des acteurs de l'environnement sur le bassin du Rhône. Cette coopération entre l’Agence de l'Eau et le GIS-ZABR a désormais 5 ans de recul et a déjà permis de nombreux progrès aussi bien en termes de méthodes (test de nouveaux outils de diagnostic écologique, de pollutions toxiques, d'analyse d'images aériennes ou satellitaires) que d'amélioration des pratiques de gestion (comme les systèmes de collecte des rejets pluviaux, de restauration du fleuve ou de gestion des zones humides).
Le GIS-ZABR, co-présidé par Pierre Marmonier de l’UMR LEHNA (CNRS-Université Lyon 1) et Bernard Montuelle de l’UMR CARRTEL (INRA-Université de Savoie) s’élargit à de nouveaux centres de recherche et compte désormais 21 établissements, répartis dans le bassin du Rhône de Genève à Aix-Marseille. L'ENS est membre du GIS depuis sa création.
Le nouvel accord-cadre permettra de :
  • Comprendre et prédire les incidences du changement climatique sur le système fluvial, l'augmentation des risques d’assèchement des zones humides, des modifications des débits du fleuve ou de ses affluents et de la vulnérabilité des organismes aquatiques face au réchauffement des eaux.
  • Décrire et proposer des modes de restauration des qualités physiques ou chimiques du fleuve et de sa nappe alluviale, afin d’aider les décideurs dans leurs choix de gestion.

Réalisations


Ainsi, avec l’aide de l’Agence de l’Eau, les scientifiques ont pu comprendre et décrire le fonctionnement de systèmes particulièrement complexes, les rivières en tresses, ces cours d'eau de montagne à chenaux multiples, comme la Drôme ou le Buech.
Face aux risques d’inondation ou de pollution qui augmenterons dans le futur, les collectivités riveraines pourrons adapter les travaux nécessaires à la gestion de ces rivières, pour mieux respecter leur fonctionnement écologique et l'intégrité de leur biodiversité.
Mots clés