Liens transverses ENS de Lyon

Actualité de l'ENS de Lyon

Visite du chantier de construction de l'IGFL

Visite du chantier IGFL
Actualité

Résumé

Le nouveau bâtiment de recherche sera livré en décembre 2011

Description

De gauche à droite : Cédric Morel d'Unanime Architectes, Michel Mercier, Ministre de l'Espace rural et de l'aménagement du territoire, Président du Conseil général du Rhône, Jacques Samarut président et Olivier Faron, directeur général de l'ENS de Lyon. Photo Département du Rhône. Casque sur la tête, la visite du chantier se fait dans la bonne humeur malgré le temps gris : la première visite de ce projet de longue haleine qui sort enfin de terre réjouit élus et scientifiques. « Le département s'investit et investit dans la recherche et l'enseignement. Lyon est une métropole qui rayonne. » a tenu à souligner Michel Mercier,  Ministre de l'Espace rural et de l'aménagement du territoire, Président du Conseil général du Rhône. Vincent Laudet, est enthousiaste : « C'est un très grand plaisir pour moi d'être entré sur ce chantier. Nous sommes tous ensemble dans ce qui sera nos prochains  locaux. » Le directeur de l'Institut de génomique fonctionnelle de Lyon n'est pas venu seul : il a tenu à associer le conseil de laboratoire à cette visite de chantier : « Nous sommes émus d'y arriver enfin. » « Nous attendons beaucoup de ce nouveau bâtiment. L'IGFL est un melting pot de laboratoires. Il y aura 180 à 200 personnes sur site, dont 9 équipes nouvelles. Nous avons eu 70 équipes candidates. Et, pour l'instant, nous n'en avons sélectionné que 3; nos critères de choix sont très stricts ». Les thèmes de recherche de l'IGFL portent sur l'analyse des rôles du génome dans le développement, le fonctionnement et l'évolution des systèmes biologiques organisés, pour étudier, entre autres, comment nous sommes passés de la viande aux céréales... Parce que tout se retrouve dans notre génome et celui des animaux depuis le vers C. elegans jusqu'au crocodile, en passant par le mammouths et le zebra fish. Jacques Samarut, président de l'ENS de Lyon, s'associe à la joie de Vincent Laudet et rappelle la genèse du projet. : « Il a été conçu en 1999 avec le CNRS à une époque où la génomique démarrait. Il fallait absolument que ce type de recherche soit inscrit au programme État-Région (...) Je salue l'engagement du Conseil général. En 10 ans, il y a eu l'érosion monétaire. Les sommes prévues pour la construction et l'équipement permettent juste de couvrir la construction. (...) Nous avons un partenariat fonctionnel avec Lyon1 et les grands organismes de recherche. Mais ça ne suffira pas » ; et de conclure avec le sourire «  Je lance un appel pour trouver d'autres financements pour l'équipement. ». Un appel si bien entendu que c'est surtout ce message qui a été relayé dans la presse locale, alors que le but premier du président de l'ENS de Lyon était de remercier le Département du Rhône pour son engagement.

Coût total de l'opération : 11,8 M€

  • Département du Rhône : 8,7 M€
  • État : 2,1 M€
  • Région Rhône-Alpes : 1 M€.
Source : Contrat de Plan Etat-Région 2007-2013

Dates-clés

  • Juin 2009 : lancement de l'appel d'offres travaux (appel d'offres européen)
  • Juin 2010 : démarrage des travaux sur le site
  • Décembre 2011 : livraison du bâtiment

IGFL : les personnels

Actuellement, l'IGFL compte 10 équipes de recherche regroupant environ 100 personnes : 20 chercheurs (CNRS, INRA, INSERM), 20 enseignants chercheurs de l'ENS de Lyon et de l'Université Claude Bernard Lyon 1, 14 personnels techniques permanents, 11 personnels  techniques en CDD, 12 stagiaires post-doctoraux et 20 étudiants.
Disciplines
Mots clés