Liens transverses ENS de Lyon

Actualité de l'ENS de Lyon

Archives parlementaires de la Révolution française, en ligne sur Persée

logo arcpa
Actualité

Résumé

Les Archives parlementaires : l’une des sources les plus utilisées pour l’histoire de la Révolution française et de la vie parlementaire de la France moderne.

Description


Projet de numérisation et d'outillage d'un vaste corpus de 80 000 pages documentant la vie parlementaire française de 1789 à 1794.

Le projet Archives parlementaires de la Révolution française poursuit 2 objectifs principaux :

  • poursuivre la numérisation, le balisage et l’indexation de l’une des sources les plus utilisées pour l’histoire de la Révolution française et de la vie parlementaire de la France moderne, les Archives parlementaires ;
  • diffuser ce corpus sur la Perséide dédiée en proposant un feuilletage volume par volume, un moteur de recherche plein-texte, un index des intervenants aux séances parlementaires et une navigation spécifique à l’intérieur des cahiers de doléances.

Genèse des Archives et du projet

La publication des Archives parlementaires a été inaugurée en 1862 à l’initiative du Corps législatif, sous le Second Empire. D’abord conçue comme une suite de la réimpression du Moniteur universel qui devait rendre plus facilement accessibles les débats de la période 1800-1860, l’édition fut étendue en 1867 à la période révolutionnaire. Les Archives parlementaires furent alors divisées en deux séries (1787-1799, 1800-1860). La publication de la 1e série fut interrompue par la Première Guerre mondiale à la séance de la Convention nationale du 15 nivôse an II (4 janvier 1794). En 1956, à l’issue de démarches effectuées par Georges Lefebvre, le CNRS décidait la reprise de la publication, allouant pour ce faire des crédits à l’IHMC-IHRF, qui assure depuis la publication.

Le projet d’offrir aux internautes, et notamment aux spécialistes de la Révolution française, un accès gratuit, pratique et enrichi à la version numérisée des Archives parlementaires de la Révolution française date de 2011. En effet, à ce moment, la Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne (BIS), Persée et l’Institut d’histoire de la Révolution française (IHRF) s’associent pour proposer ce qui constitue la base du projet CollEx-Persée mené entre 2019 et 2021.

Aujourd’hui, un projet de numérisation et d’indexation prend le relais, permettant l’adaptation des Archives parlementaires à une publication en ligne. Il répond à une demande actuelle, offrant un outil gratuit et pratique d’utilisation. La bibliothèque de l’université de Stanford a généreusement mis ses données numériques (pour les volumes 1 à 82) à la disposition des techniciens de l’équipe Persée qui les ont retravaillées, avant un balisage intégral du texte par l’équipe de la BIS. CNRS éditions, qui dispose des droits sur les volumes les plus récents, a également accepté que soit publiée en ligne, pour la première fois, l’intégralité du texte des Archives parlementaires, y compris donc les volumes 83 à 102, offrant ainsi un outil unique à l’ensemble de la communauté des chercheurs/ses et des citoyen·e·s curieux/ses de l’histoire de leurs assemblées législatives.

Il a fallu penser une méthode de déconstruction et reconstruction du texte qui propose aux internautes des possibilités de recherche nouvelles. Un découpage - intégral - du texte selon une trentaine de catégories a été retenu.

Un corpus de 102 volumes, 80 000 pages

Le corpus est composé d’un ensemble de 102 volumes qui restituent, journée par journée, les débats parlementaires du printemps 1789 à décembre 1794. Ces 80 000 pages sont une source de premier ordre pour les chercheurs de différentes disciplines. Lancée par le Corps législatif en 1862, l’édition de ce corpus sous forme papier est toujours en cours, sous la responsabilité scientifique de l’Institut d’histoire de la Révolution française (IHRF), au sein de l’Institut d’histoire moderne et contemporaine (IHMC), qui possède les droits sur les volumes récemment publiés. La numérisation et le traitement des volumes publiés offrent de vastes perspectives de recherche. Une indexation fine a été pensée et réalisée dans le but de fournir des possibilités de recherche et de consultation poussées aux utilisateurs. En mars 2021, en complément de la diffusion classique sur le portail Persée, 41 volumes sont disponibles sur la Perséide. Le corpus bénéficie d’une structuration enrichie. Les images et les métadonnées associées de chaque volume sont interopérables grâce au protocole IIIF.

En savoir plus sur la méthode documentaire adoptée
Consulter la perséide Archives parlementaires
 

Structures
Disciplines
Mots clés