Liens transverses ENS de Lyon

Actualité de l'ENS de Lyon

Éducation et savoirs en société, une nouvelle collection d'ENS Éditions

couverture
Actualité

Résumé

Une nouvelle collection ouverte sur l’ensemble des disciplines qui envisage éducations et savoirs dans toute leur diversité.

Description


Éducation et savoirs en société, une nouvelle collection dirigée par Julien Barrier et Karine Robinault
 
Cette collection propose d’accueillir des travaux de recherche inédits sur l’éducation et, plus largement, sur l’élaboration, la circulation et la transmission de savoirs dans différents contextes sociaux, historiques et politiques. Sans négliger les phénomènes de pouvoir et de production d’inégalités, elle porte ainsi une attention particulière à la question des savoirs et des apprentissages. Ouverte sur l’ensemble des disciplines, elle envisage éducations et savoirs dans toute leur diversité. À ce titre, elle interrogera les dynamiques à l’œuvre aussi bien dans des institutions éducatives que dans d’autres espaces sociaux, comme la famille, les milieux associatifs ou le monde économique. Les ouvrages publiés, de préférence des monographies, s’adressent aux chercheurs, étudiants, formateurs et citoyens intéressés par les résultats de la recherche dans ce domaine.
 

Observer la multimodalité en situations éducatives : circulations entre recherche et formation [ENS Éditions, 2019] est le premier ouvrage de cette collection.
 
ouvrage Si l’étude des composantes multimodales de la communication, déjà ancienne et repérable dans différents champs scientifiques, fournit aujourd’hui des cadres pertinents pour l’analyse de la production des significations sociales, de l’organisation de l’interaction et du partage des connaissances, cet ouvrage propose de les traiter dans leur rapport à la formation des professionnels en éducation. À partir d’études empiriques menées dans différents contextes éducatifs (milieu médico-éducatif, enseignement primaire et secondaire, formation professionnelle initiale et continue), et en s’appuyant sur la sémiotique sociale de Gunther Kress, il interroge les conditions méthodologiques dans lesquelles les pratiques éducatives mobilisant diverses ressources sémiotiques, comme le corps, l’espace, les objets et le langage, peuvent être observées et interprétées. Il questionne également la manière dont ces conditions d’observation et d’interprétation peuvent être réinvestiesdans la formation aux métiers de l’éducation et appelle à une reconnaissance des pratiques multimodales dans la construction, la médiation ou l’appropriation des savoirs.

 

 

 

 

 

 

Mots clés