Liens transverses ENS de Lyon

Actualité de l'ENS de Lyon

Les auteurs d'ENS Éditions à la Une

Visuel reprenant 4 ouvrages
Actualité
Accroche

A la Une du Monde des Livres, primés, présents dans les débats et rencontres, les auteurs d'ENS Éditions à l'honneur 

Description

Les mises en guerre de l'État -1914-1918 en perspective au cœur de l'actualité.


Le Monde des livresLe Monde des livres revient sur l'ouvrage dirigé par Sylvain Bertschy et Philippe Salson, Les mises en guerre de l'État (ENS Éditions, octobre 2018) dans un Dossier 1914-1918 qui interroge les ressorts de la mobilisation et du consentement en temps de guerre (édition du 9 novembre 2018).

Les auteurs Sylvain Berschy et Philippe Salson étaient également présents au Rendez-vous de l'Histoire de Blois pour des séances de dédidaces de leur ouvrage sur le stand du Comptoir des Presses d'universités et celui du Crid 14-18.

1ere de couverture de l'ouvrages Les mises en guerre de l'étatÀ partir de l'été 1914, les sociétés européennes paraissent brutalement saisies par la guerre et, ce faisant, saisies par l'État. C'est en son nom que des millions d'hommes vont s’affronter, sous l’uniforme, et que s’opère une gigantesque « mobilisation » des corps, des esprits et des ressources, pour reprendre le terme de l’époque toujours employé par les historiens et les historiennes. Cent ans plus tard, alors que tous les États ayant fait la guerre ont engagé de vastes programmes de commémoration, le moment semblait particulièrement opportun pour comprendre comment l’État parvient à faire la guerre et ce que la guerre fait à l’État.

Estelle Ferrarese invitée d'Adèle Van Reeth


Logo Cité PhiloÀ l'occasion de l'événement CitéPhilo2018 (Lille Hauts-de-France) Estelle Ferrarese était l'invitée d'Adèle Van Reeth, philosophe, productrice de l'émission Les Chemins de la philosophie sur France Culture pour un débat sur le thème Nancy Fraser et le féminisme le vendredi 9 novembre à 11h00.
Nancy Fraser ouvre une réflexion philosophique majeure en articulant la question des femmes, de l'émancipation, avec celle de la reconnaissance de leur apport social dans un contexte de renouvellement de la critique sociale. Comment penser une politique ou une société où les femmes sont des partenaires dans l'interaction sociale ? Une politique de reconnaissance non identitaire dont l'exigence de parité est l'instrument de mesure. Estelle Ferrarese, philosophe, traductrice des œuvres de Nancy Fraser, offre une lecture critique de la théorie de la reconnaissance des femmes.

Professeure de philosophie morale et politique à l'Université de Picardie Jules Verne et actuellement en délégation au centre Marc Bloch de Berlin, Estelle Collection du CareFerrarese a publié en 2018 chez ENS Éditions l'ouvrage, La fragilité du souci des autres dans la collection Perspectives du care.

 

Nous la retrouverons également à Lyon le jeudi 13 décembre à la Bibliothèque Diderot de Lyon pour un Jeudi du genre exceptionnel Le Care, une lecture critique du monde social ?  en compagnie de Pascale Molinier également auteure dans la même collection et Claude Gautier co-directeur de la collection et directeur du laboratoire Triangle.

 

1ere de couverture de l'ouvrage Sonate que me veux tu ? L'expression musicale : mythe ou réalité ?
Violaine Anger, maîtresse de conférences habilitée à diriger des recherches à l'Université d'Évry et à l'École polytechnique. Membre de POLART, chercheur au CERCC, et auteure chez ENS Éditions en 2016 de l'ouvrage, Sonate, que me veux-tu ? - Pour penser une histoire du signe participait à ce débat organisé par la Cité de la musique /Philarmonie de Paris le 7 novembre dernier.

 


 

 

Le prix de la Recherche SAES/AFEA attribué à un auteur d'ENS Éditions

Le Prix de la Recherche SAES/AFEA 2018 a été attribué à  Michael ROY  pour son livre Textes fugitifs. 1ere de couverture du livre Textes fugitifsLe récit d'esclave au prisme de l'histoire du livre, (Lyon, ENS Editions, 2017). L'ouvrage de Michaël Roy est publié dans la collection Métamorphoses du livre, dirigée par Dominique Varry et coéditée avec l'Institut d'histoire du livre de Lyon.

 

Mots clés