Liens transverses ENS de Lyon

Actualité de l'ENS de Lyon

Nos chercheurs publient - avril 2021

livres
Actualité

Résumé

Les chercheurs de l'École normale supérieure de Lyon publient régulièrement des ouvrages d'analyse ou des essais.

Description

Your Life in Numbers: Modeling Society Through Data

Éditions Springer, 2021

Pablo Jensen

Couverture du livreIl y a plus de 300 ans, Isaac Newton a créé un modèle mathématique du système solaire qui prédisait l'existence d'une planète encore inconnue : Neptune. Aujourd'hui, sous l'impulsion de la révolution numérique, les scientifiques modernes créent des modèles complexes de la société elle-même pour faire la lumière sur des sujets aussi variés que les épidémies et la croissance économique. Mais comment ces scientifiques recueillent-ils et interprètent-ils leurs données ? Quelle est la précision de leurs modèles ? Peut-on se fier aux chiffres ?

En savoir plus

Deep earnings - Le néolibéralisme au cœur des réseaux de neurones

Éditions C&F, 2021

Pablo Jensen

Couverture du livreEt si l’inspirateur de l’intelligence artificielle n’était autre que le père du néolibéralisme, Friedrich von Hayek...

Intelligence artificielle, réseaux de neurones, deep learning sont pour beaucoup les promesses de notre temps. Quelle ne fut pas la surprise de Pablo Jensen en découvrant que l’article de Frank Rosenblatt, qui fonde en 1958 la notion de réseau de neurones dans le perceptron, fait de Friedrich von Hayek la source majeure de son inspiration. Ce dernier est plus connu comme l’initiateur du néolibéralisme en économie (et du soutien des dictatures en politique).

Comment un modèle informatique et un modèle économique peuvent-ils s’influencer mutuellement ? La modélisation des activités humaines et sociales est-elle soluble dans l’informatique ? C’est à ce passionnant voyage croisé que nous invite Pablo Jensen avec pédagogie soulignant l’impossibilité de mettre les sociétés humaines en équation.

En savoir plus

La fin du game ? Les jeux vidéo au quotidien

Presses universitaires François-Rabelais – PUFR, 2021

David Gerber, Hovig Ter Minassian, Isabel Colón de Carvajal, Manuel Boutet, Mathieu Triclot, Samuel Coavoux, Samuel Rufat, Vincent Berry, Vinciane Zabban |


Couverture de l'ouvrage la fin du gameÀ la maison ou dans les transports, au bureau ou aux toilettes, les jeux vidéo sont partout. La banalisation de ce loisir électronique dans toutes les tranches d’âge et toutes les catégories de la société s’est accompagnée d’une diversification des publics mais aussi des manières de jouer.
Loin de l’image caricaturale du mâle adolescent jouant des heures durant à des jeux de tir, désormais les jeux vidéo sont pour beaucoup une activité ordinaire qui trouve place dans les interstices, les temps libres des routines journalières ou hebdomadaires. Ils sont imbriqués dans les modes de vie et contribuent aux modes d’habiter.
Fruit d’un travail de recherche collectif, ce livre analyse la place de ces pratiques vidéoludiques au quotidien. Comment joue-t-on aux jeux vidéo aujourd’hui ? Qui joue, où, et avec qui ? Quelles sont les diverses pratiques, de sociabilité, d’échanges mais aussi de mobilités et de marquage de l’espace, qui se développent autour de ce loisir électronique ? Quelles sont les émotions, les expériences, les affects, que les jeux vidéo rendent possible ?
Cette exploration inédite du domaine des jeux vidéo étudie la diversité de leurs publics, les pratiques que ces derniers développent, et les expériences qui s’y éprouvent.

En savoir plus

Hotel Andromeda, de Gabriel Josipovici

Quidam Éditeur, 2021

Traduction de Vanessa Guignery

1ere de couvertureDans une maison du Nord de Londres, Helena s’attelle à écrire un livre sur l’artiste américain Joseph Cornell tout en s’interrogeant sur sa sœur Alice, qui travaille dans un orphelinat en Tchétchénie. Sa sœur qui la laisse sans nouvelles (« Même dans mes rêves, elle ne m’en donne pas ») et dont elle est convaincue du mépris quant au confort de sa vie privilégiée, loin des horreurs de la guerre. Survient Ed, un photo-reporter tchèque de retour de Tchétchénie, qui prétend connaître Alice et apporter de ses nouvelles, et qui souhaite être hébergé pour quelques jours.

En tissant des ponts inattendus entre les étranges boîtes-collages de Joseph Cornell et un pays livré à l’atrocité, Hotel Andromeda montre que l’art est une manière de faire face à la catastrophe, qu’elle soit intime ou collective. Et de la « boîte » élaborée par Gabriel Josipovici émerge une vision profonde et lumineuse de ce qu’est la création.

En savoir plus

Collection
Mots clés