Liens transverses ENS de Lyon

Actualité de l'ENS de Lyon

Nos chercheurs publient - Janvier-mars 2020

Vignette pour illustrer l'article nos chercheurs publient
Actualité

Résumé

Les chercheurs de l'École normale supérieure de Lyon publient régulièrement des ouvrages d'analyse ou des essais.

Description

Couverture de l'ouvrage Voir et connaître la sociétéVoir et connaître la société - Regarder à distance dans les lumières écossaises. ENS Éditions

Cet ouvrage a pour ambition de récrire une partie de l'histoire préalable à la constitution des savoirs des sciences de l’homme. Il propose une analyse de la manière de construire la relation sujet/objet et de faire de la société une « nature » qu’il devient possible d’observer à distance. Comment une telle extraction du sujet connaissant est-elle devenue pensable au xviiie siècle ? Comment l’éloignement du regard peut-il contribuer à modifier la nature même de ce qui est observé, à poser les principes d’un savoir nouveau, la sociologie ?

Sur la base des textes des figures éminentes du Scottish Enlightenment et des auteurs issus de l’École historique écossaise – Bernard Mandeville, David Hume, Adam Smith et, dans une moindre mesure, Adam Ferguson –, Claude Gautier rend compte des nouvelles exigences ontologique, épistémologique et méthodologique qui conditionnent la possibilité de l’éloignement empirique du regard. Que s’agit-il de regarder ? La société. Que faire pour se mettre en situation de pouvoir la regarder ? S’éloigner.

Claude Gautier est le directeur du laboratoire Triangle

 

ouvrage Machiavel, une vie en guerreMachiavel, une vie en guerre - Éditions Passés composés
Fondé sur l'ensemble des documents disponibles et sur tous les textes écrits par Machiavel, notamment sa correspondance, ce livre fait le récit d'une vie prise dans une guerre quasiment permanente bouleversant Florence et l'Italie. Sans ces « Guerres d'Italie » rien ne se comprend de ce que Machiavel a fait, dit et rédigé. « Du plus loin que je me souvienne, soit on a fait la guerre soit on en a parlé ; maintenant on en parle, d'ici peu on la fera et, quand elle sera finie, on en parlera de nouveau » écrit-il en 1526. Dans une telle situation, les enjeux et les nécessités de l'écriture et de l'existence s'entrecroisent et se nourrissent les uns les autres, dans une expérience que ne sauraient épuiser les lieux communs et les débats entre spécialistes. L'attention portée aux textes et à la vie des mots permet ainsi de faire entendre la voix de Machiavel, dégagée des exégèses comme des simplifications abusives. Jean-Louis Fournel et Jean-Claude Zancarini, par ailleurs traducteurs de Machiavel, proposent ici l'histoire d'une exceptionnelle œuvre-vie.

Jean-Louis Fournel, professeur à l'Université Paris 8-Vincennes/saint Denis et Jean-Claude Zancarini, professeur émérite de l'ENS de Lyon

 

couverture de l'ouvrageStudi gramsciani nel mondo : Gramsci in Francia - Éditions Il Mulino

Depuis une dizaine d’années, les études françaises de Gramsci connaissent une nouvelle saison, liée à celle que suscite en Italie l’Édition nationale des oeuvres actuellement en cours de publication. Ce volume présente en italien des études parmi les plus significatives de celles qui ont été produites dans les milieux français, de 1965 à nos jours.

La fortune de Gramsci en France constitue un chapitre significatif de la culture philosophique européenne de la seconde moitié du XXe siècle. Entre les années soixante et les années quatre-vingt, à la faveur de la traduction de ses écrits et d’un dialogue serré entretenu avec les spécialistes italiens, Gramsci devint un carrefour important de la philosophie politique française, qui influença en retour le marxisme italien et conditionna la réception internationale de la pensée gramscienne. Le rôle que joua Louis Althusser au milieu des années soixante fut crucial : sa lecture acquit une résonance qui marqua durablement les interprétations de la pensée de Gramsci, pas seulement en France. Depuis une dizaine d’années, en partie grâce à André Tosel qui avait été à l’origine un élève d’Althusser, les études françaises de Gramsci connaissent une nouvelle saison, liée à celle que suscite en Italie l’Édition nationale des oeuvres actuellement en cours de publication. Ce volume présente en italien des études parmi les plus significatives de celles qui ont été produites dans les milieux français, de 1965 à nos jours.

Sous la direction de : Romain Descendre, professeur à l’École normale supérieure de Lyon, chercheur du laboratoire Triangle,  Francesco Giasi, directeur de la Fondation Gramsci (Rome), Giuseppe Vacca, président de l’Édition nationale des écrits d’Antonio Gramsci
avec la collaboration de Anthony Crézégut, doctorant en histoire à Sciences Po Paris

 

Première de couverture du recueil Barbin"Le recueil Barbin (1692) - Une « histoire de la poésie par les ouvrages même des poètes » ?" Revue "Pratiques et formes littéraires 16-18", n°16, 2019

Le Recueil des plus belles pièces des Poètes français, tant anciens que modernes, avec l’histoire de leur vie, dit recueil Barbin, paru en 5 volumes en 1692, et attribué à Fontenelle, est souvent considéré comme la première véritable anthologie de la poésie française. Cette entreprise représente surtout un discours sur la poésie française et son histoire, énoncé dans une forme éditoriale visant à en pérenniser la mémoire. Une mise en ordre du patrimoine littéraire national s’y opère, qui soulève des enjeux sociaux, politiques et idéologiques. Que signalent la sélection des auteurs, des textes, de leurs versions, ainsi que leur organisation dans les différents volumes ? Quelle vision de la pratique de la poésie et de ce qu’est un poète promeuvent ces gestes éditoriaux, ainsi que les notices qui les accompagnent ? Au-delà du rôle de manifeste de la poésie galante ou de bilan du classicisme qu’on a souvent donné au recueil Barbin, les articles rassemblés dans ce volume éclairent ses enjeux sous un nouveau jour en croisant plusieurs approches, telles que l’analyse des principes et des effets des choix anthologiques, celle des conceptions de l’histoire des hommes de lettres, des formes poétiques et de la langue que met en jeu le recueil, ou encore l’étude de la dimension éditoriale, juridique et économique impliquée par ce mode spécifique de publication.

Sous la direction de :  Mathilde BOMBART (Université Jean-Moulin Lyon 3), Maxime CARTRON et Michèle ROSELLINI (ENS de Lyon)

Collection
Disciplines
Mots clés