Liens transverses ENS de Lyon

Agenda de l'ENS de Lyon

Scène poétique : autour de Tristan Tzara et Kurt Schwitters

Date
mer 07 mar 2018
Horaires

à 18h30

Intervenant(s)
  • Anna Holveck
  • Jean-Baptise Para
  • Isabelle Ewig
  • Isabelle Vorle
  • Patrick Beurard-Valdoye

 

Langue(s) des interventions

Description générale

En partenariat avec Patrick Dubost, le théâtre Kantor accueille six fois par an des soirées de poésie, reflets du dynamisme de la scène poétique rhône-alpine et plus généralement française. Cette soirée exceptionnelle à l'occasion de la sortie du numéro 1061-62 Tzara/Schwitters de la revue Europe est consacrée à Tristan Tzara et Kurt Schwitters, avec des lectures et des projections.

Soirée exceptionnelle autour de Tristan Tzara et Kurt Schwitters

organisée à l'occasion de la sortie récente du numéro 1061-1062 Tristan Tzara - Kurt Schwitters de la revue Europe.

ProgrammeTzara Schwitters

  • Poèmes dadaïstes de Tristan Tzara performés par Anna Holveck   
  • Tristan Tzara : Où boivent les loups, 1932 [extraits] ; L'homme approximatif, 1931 [extraits] lus par Jean-Baptiste Para     
  • Projection de l'enregistrement audio de An Anna Blume, 1919 proféré par Kurt Schwitters [enregistrement 1925]
  • Introduction à l'œuvre d'exil de Kurt Schwitters par Isabelle Ewig                                                                     
  • Projection du film Schwitttraces d'Isabelle Vorle [extrait], ayant pour bande sonore son interprétation de l'Ursonate
  • Kurt Schwitters : Je suis assis ici avec Erika, 1936 [extraits] lu par Patrick Beurard-Valdoye

 

Revue Europe Une Tzara SchwittersAnna Holveck

Artiste plasticienne, compositrice, chanteuse et interprète, elle est diplômée de l’Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts de Lyon. En parallèle, elle a suivi la classe de composition électro-acoustique de l’Ecole nationale de Musique de Villeurbanne et s'est formée au chant, avec les méthodes Feldenkrais et du Roy Hart. Artiste interdisciplinaire, elle investit différentes natures de lieux mêlant interventions plastiques, performatives, concerts et compositions radiophoniques.

Isabelle Ewig Maître de conférences en histoire de l’art contemporain à Paris-Sorbonne, elle travaille sur Kurt Schwitters depuis sa participation à la rétrospective au Centre Pompidou en 1994 et sa thèse soutenue en 2000. Jean Arp est l’autre artiste sur lequel elle se concentre depuis qu’elle a été commissaire de l’exposition de l’exposition « Art is Arp » au Musée d’Art moderne et contemporain de Strasbourg en 2008. Son champ de recherche porte sur les avant-gardes historiques et l’après Seconde Guerre mondiale, avec une inclination pour le domaine allemand. En 2016, elle a dirigé, avec Jérémie Koering, un numéro de la revue Histoire de l’art consacré au collage.

Isabelle Vorle Isabelle Vorle peint et réalise des films expérimentaux. La poésie et la musique contemporaines, qui génèrent le rythme de ses films, sont d’une nature propre à nourrir son imaginaire, volontiers abstrait et condensé.  « Isabelle Vorle met en route un projet cinématographique quand elle parvient à assembler trois éléments immuables : une enquête personnelle, un paysage sonore, une mise à l’épreuve de la langue. De cette alchimie naît toujours une chorégraphie visuelle, portée par une partition secrète, entre mots, sons et souffle de la marche. » (Stéphanie Katz in Zeuxis) Filmographie récente : Berliner trio pour stations et traversÉes, 2014; What are waters what are winds, 2015 ; Danse aux éclats, 2017.

Patrick Beurard-Valdoye Il est né à Cork (Eire) en août 1974.  Il est né aussi à Berlin en juin 1982. À Paris en 1989. Et parfois en d'autres lieux – dits ou non dits ; et même à Lyon. Et même rené à Valdoye. Poète, il est l'auteur de sept volumes du Cycle des exils (environ 2500 pages) parus chez Al Dante, puis Flammarion, en particulier sur l'exil de Kurt Schwitters. « L'ambition du Narré des îles Schwitters est grande. Machine à transformer, dira l'auteur, l'espace et le temps [...] Telle est la traversée syncopée de ces îles Schwitters, reconfiguration de la grande histoire au geste simple de cueillir » (Emmanuel Laugier in Le matricule des anges n° 91). Il est, avec Isabelle Ewig, traducteur d'œuvres littéraires de Kurt Schwitters (Action poétique, n°202 et Europe n°1061-62). Bibliographie : Le vocaluscrit (LansKine, 2017); le septième volume du cycle Flache d'Europe aimants garde-fous paraîtra en janvier 2019 (Poésie/Flammarion).

Jean-Baptiste Para Jean-Baptiste Para est né en 1956. Poète et critique d’art, il est rédacteur en chef de la revue littéraire Europe. Il a reçu le prix Apollinaire pour son recueil La Faim des ombres (Obsidiane, 2006). On lui doit également un essai sur Pierre Reverdy et des traductions de poètes italiens et russes. Son activité de traducteur a été récompensée par le prix Laure Bataillon, le prix Nelly Sachs et le prix Étienne Dolet. Il dirige par ailleurs la collection de poésie étrangère D’une voix l’autre des éditions Cheyne et a animé pendant une dizaine d’années la défunte émission « Poésie sur parole » sur France Culture.

 

Gratuit
Mots clés