Liens transverses ENS de Lyon

Agenda de l'ENS de Lyon

Paratextes et stratégies de pouvoir dans la péninsule Ibérique au Moyen Âge

Image absente
Colloque

Jeudi 20 oct 2011 - Vendredi 25 oct 2011
Organisé par Carlos Heusch

Intervenant(s)

Organisé par Carlos Heusch

Description générale

Le sens du texte médiéval est le résultat d'une construction savamment façonnée. C'est pour cela que la question des stratégies discursives est au cœur de toute interrogation sur l'herméneutique des textes médiévaux. L'idée de ce colloque international part du postulat que dans le texte médiéval l'un des lieux privilégiés où se décide le sens se trouve dans les à-côtés de l'œuvre qui en sont comme le bouclier. Nous nous proposons d'interroger les principaux de ces « paratextes », selon l'expression consacrée, et, plus particulièrement, toutes les formes et les pratiques discursives liminaires telles que prologues, préfaces, dédicaces... comme étant des vecteurs majeurs de l'encodage du discours.

– Les « seuils » de l'œuvre médiévale ibérique ne renferment pas uniquement les clés de l'interprétation qui doit être faite du texte ; ils sont également le support d'une autre stratégie discursive en lien direct avec la notion d'autorité. Prologues et dédicaces servent souvent à placer l'œuvre tout entière sous une responsabilité auctoriale qui est, en même temps, une puissante affirmation de pouvoir. Dans un contexte discursif comme le médiéval dans lequel prime l'anonymat, il est tout à fait significatif que la voix de l'auteur puisse à ce point poindre dans l'espace textuel liminaire. Le cas d'un Juan Manuel est, à ce sujet, des plus significatifs. De même, ces discours liminaires peuvent chercher l'autorité d'un tiers moyennant un singulier transfert de responsabilité créatrice qui s'effectue, justement, dans le seuil de l'œuvre. Il apparaît donc que, tant sur le plan du sens que de celui de la quête d'autorité, les stratégies discursives à l'œuvre dans les seuils du texte médiéval se confondent avec la logique du pouvoir. Diriger, canaliser le sens, d'une part, s'approprier ou attribuer à autrui le texte, d'autre part, sont des manifestations majeures de la façon dont le pouvoir s'affirme et s'exerce au Moyen Âge et, dans ce sens, il est tout à fait significatif que les textes juridiques et politiques relèvent de la problématique de ce colloque, autant que les œuvres littéraires ou la documentation historique. Quelle que soit la nature des textes, dans la plupart des cas, des instances de pouvoir ont jugé nécessaire de marquer le discours de leur sceau identificateur.

Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles

PROGRAMME DU COLLOQUE

  • Jeudi 20 octobre 2011

Matin

09h00 Accueil et ouverture du colloque

09h30  Carlos Heusch, « Remarques préliminaires »

I. Les prologues et le politique : le Droit et l'exercice du pouvoir

  • 10h00  Pablo Martín Prieto (Universidad Complutense, Madrid), « Los preámbulos de los documentos reales bajo Alfonso VIII de Castilla: relaciones entre el formulario y el personal de la cancillería ».
  • 10h30  Questions.
10h45  Pause.
  • 11h15  Jesús Rodríguez Velasco (Columbia University, New York), « Estética del derecho ».
  • 11h45  Patricia Rochwert-Zuili (Université d'Artois), « D'Alphonse X à Alphonse XI : conception et évolution des prologues en Castille aux xiiie et xive siècles ».

12h15  Questions.

13h00  Déjeuner à l'ENS.

Après-midi

II. Prologues et pouvoir dans l'historiographie et la généalogie

  • 14h30  Aengus Ward (Université de Birmingham), « El concepto de prólogo en las crónicas castellanas tardo-medievales ».
  • 15h00  Filipe Alves Moreira (Université de Porto), « O estatuto textual dos sumários de crónicas peninsulares dos finais da Idade Média».
15h30  Questions. 16h15  Pause.
  • 16h30  Maria do Rosário Ferreira (Université de Coimbra), « Amor e amizade antr'os nobres fidalgos da Espanha: apontamentos sobre o prólogo do Livro de Linhagens do Conde D. Pedro ».
  • 17h00  José Carlos Miranda (Université de Porto), « Crítica textual e estratégias de poder no prólogo do Livro Velho de Linhagens ».

17h30  Questions.

20h00  Dîner du colloque.

  • Vendredi 21 octobre 2011

Matin

III. Rhétorique du paratexte : argumentatio et dispositio

  • 09h30  Inés Fernández Ordóñez (Universidad Autónoma, Madrid), « Las glosas, los comentarios y las transformaciones de los textos medievales ».
  • 10h00  Juan Carlos Conde (Magdalen College, Université d'Oxford), « Retóricas de la autoridad y el poder en algunos prólogos del siglo xv castellano ».
10h30  Questions. 11h15  Pause.
  • 11h45  Antonio Doñas (Université de Valence, ENS de Lyon), « In ipso titulo, qui gerit officium prologi... La titulación en los Boecios medievales ».
  • 12h15  Isabel Sofia Calvário Correia (Université de Porto), « Recuenta el auctor la presente obra: o prólogo do Baladro del Sabio Merlín, de Juan de Burgos, e a afirmação do poder régio ».
12h45  Questions. 13h15  Déjeuner à l'ENS. Après-midi

IV. Pouvoir de l'auteur, pouvoir du livre

  • 14h30  Olivier Biaggini (Université Paris 3), « Stratégies du paratexte dans les œuvres de Don Juan Manuel ».
  • 15h00  Laura Baquedano (Université Toulouse 2), « Le pouvoir du livre : stratégies des imprimeurs dans les seuils de l'Historia de la linda Melosina (1489) ».
  • 15h30  Cécile Codet (ENS Lyon), « Queréis saber, muy noble señora. Jeux de pouvoir dans les prologues de trois traités d'éducation espagnols, entre le Moyen Âge et la Renaissance ».
16h00  Pause. 16h30  Questions. 18h00  Conclusions et clôture du colloque.

Dîner libre.

Complément

Salle F08