Liens transverses ENS de Lyon

Agenda de l'ENS de Lyon

Politiques de Ponge

Image absente
Colloque

Jeudi 15 mar 2012 - Vendredi 16 mar 2012
Inauguration de la Salle Francis Ponge Assemblée générale de la Société des Lecteurs de Francis Ponge. Jeudi 15 mars, à 10h. Salle R20 bâtiment de la recherche site Descartes - ENS de Lyon

Description générale
Conçue dès les premiers textes comme inscription dans l'espace public, l'écriture est, selon Ponge, soumise à des logiques conflictuelles. Méfiant à l'égard de l'engagement tel que théorisé par Sartre, il envisage pourtant ses écrits comme des réserves d'actions possibles au sein de la cité, et leur confère par là une portée politique. Toutefois, les « actes » ouverts par ses textes sont ambigus et s'expriment de façon variable, voire contradictoire, alors même que ses prises de position évoluent, de son adhésion au Parti Communiste (1937-1947) à un gaullisme de plus en plus affiché. Le colloque interroge les ruptures et les continuités entre la « pause du révolutionnaire ou du poète », attachée dès le départ à un verbe ferme et fort, comme en témoigne l'admiration pour Malherbe, et les propositions plus provocatrices de la fin de sa vie. Enfin, poser la question des « politiques de Ponge », revient à interroger les usages actuels de l'œuvre. A cette occasion La Société des Lecteurs de Francis Ponge, créée en 2010 tiendra sa première assemblée générale dans la salle nouvellement dédiée à Francis Ponge dans le bâtiment de la recherche (site Descartes). Responsabilité scientifique et commissariat d'exposition : Benoît Auclerc (MCF, Université Lyon 3), Jean-Marie Gleize (Professeur émérite, ENS de Lyon), Bénédicte Gorrillot (Université de Valenciennes), Nadine Pontal (Bibliothèque de l'ENS) Contact colloque : Sonia Cabrita : 04 78 78 73 92 - Sonia.Cabrita@univ-lyon3.fr

Voir aussi :

Exposition Ponge en regards

Téléchargement

Complément

Jeudi 15 mars 2012, ENS de Lyon, salle F104
Accueil 13h dans le forum (site Descartes)
Vendredi 16 mars 2012, université Lyon 3, Salle Caillemer.