Liens transverses ENS de Lyon

Agenda de l'ENS de Lyon

Une nouvelle technique pour restaurer le rythme cardiaque

Image absente
Autre

Jeudi 14 juil 2011
Publication dans Nature, 14 juillet 2011

Intervenant(s)

Publication dans Nature, 14 juillet 2011

Description générale
Evolution d'ondes d'excitations chaotiques à la surface d'un cœur pendant un épisode de fibrillation, sous-tendant une arythmie. Légende : en noir, tissu au repos et en jaune, tissu excité. © S. Luther et F. Fenton Pour traiter certains cas d'arythmie cardiaque chronique un choc électrique de grande amplitude est la seule méthode, mais c'est souvent douloureux. C'est là que la physique peut venir au secours de la médecine : une nouvelle technique reposant sur des impulsions beaucoup plus faibles a été conçue par une collaboration internationale de physiciens et de cardiologues impliquant notamment Alain Pumir, chercheur CNRS au Laboratoire de physique de l'ENS Lyon (CNRS/ENS Lyon/Université Lyon 1). Testée in vivo, cette méthode baptisée LEAP (pour Low-Energy Anti-fibrillation Pacing) fonctionne sur le même principe que les défibrillateurs existants, tout en provoquant une réponse très différente dans le coeur. Peu après le choc électrique, le tissu cardiaque ne peut plus transmettre aucun signal électrique ; l'activité chaotique est terminée. Le coeur reprend alors son activité normale. La méthode LEAP s'est avérée efficace pour restaurer le rythme cardiaque chez des animaux souffrant de fibrillations auriculaires (arythmies les plus fréquentes dans le monde). Même s'il reste à la tester sur des patients, ces premiers résultats sont encourageants et pourraient permettre d'imaginer des méthodes de défibrillation indolores. Low-energy control of electrical turbulence in the heart - Publication dans  la revue Nature du 14 juillet 2011. Ces travaux sont le fruit d'une collaboration entre l'Institut Max-Planck et l'Université de Médecine de Göttingen, en Allemagne, l'Université Cornell et le Rochester Institute of Technology, aux États-Unis, le Laboratoire de physique de l'ENS Lyon (CNRS/ENS Lyon/Université Claude Bernard Lyon 1) et l'Institut non linéaire de Nice (CNRS/Université de Nice) en France. Communiqué de presse commun ENS/CNRS/Université-Lyon1

L'équipe de Physique non linéaire, Hydrodynamique et Turbulence

Les thèmes de recherche