Liens transverses ENS de Lyon

Agenda de l'ENS de Lyon

Bases moléculaires de l’échappement des arénavirus à la réponse antivirale et approche vaccinale contre le virus Lassa

Date
ven 24 sep 2021
Horaires

14h00

Intervenant(s)

Soutenance d'HDR de M. Mathieu MATEO sous la direction de M. Sylvain BAIZE

Langue(s) des interventions

Description générale

Les arénavirus, et notamment le virus Lassa, peuvent causer des fièvres hémorragiques mortelles chez l’homme. Bien que le virus Lassa soit un problème de santé publique majeur dans les pays endémiques, il n’existe à ce jour aucun vaccin ou traitement efficace. Ceci s’explique en partie par le manque de connaissance sur la biologie de ce virus et la nécessité de l’étudier en laboratoire P4. Mes travaux s’articulent autour de 2 axes de recherche : la caractérisation des bases moléculaire de l’échappement des arénavirus à la réponse antivirale et le développement de vaccins contre le virus Lassa.

Les arénavirus échappent à la réponse antivirale grâce à leur nucléoprotéine NP qui possède une fonction antagoniste de l’interféron. En effet, NP contient un domaine exonucléasique capable de dégrader l’ARN double brin viral et ainsi d’empêcher la reconnaissance du virus par des senseurs intracellulaires de l’ARN double brin. Cependant, la nature des ARN double brin produit lors de l’infection virale et l’identité des senseurs responsables de leur reconnaissance restent méconnues. Grâce à des outils de génétique inverse et des lignées cellulaires modifiées, nous souhaitons identifier ces différents acteurs qui pourraient constituer des cibles thérapeutiques. Nous nous intéressons aussi aux différences pouvant exister entre le virus Lassa et le virus Mopeia, un arénavirus proche de Lassa mais non pathogène pour l’homme.

Concernant les approches vaccinales contre le virus Lassa, nous avons développé deux candidats vaccins : MeV- NP, un vecteur rougeole exprimant la glycoprotéine et la nucléoprotéine du virus Lassa et MOPEVACLAS, un vecteur Mopeia exprimant la glycoprotéine du virus Lassa. Nous avons démontré l’efficacité de ces deux vaccins chez l’animal après une seule immunisation. De plus, MeV-NP protège contre des souches divergentes de Lassa, induit une immunité à long terme et peut protéger efficacement quand administré peu de temps avant l’infection par le virus Lassa. Ce vaccin est actuellement en essai clinique de phase I.

Gratuit
Mots clés
Disciplines