Liens transverses ENS de Lyon

Agenda de l'ENS de Lyon

Développement d'un dispositif d'exposition contrôlé pour l'étude de l'impact neurotoxique de l'inhalation d'aérosols modèles de paraquat et de nano-objets de TiO2 : Applications à des conditions neurodéveloppementales et neurodégénératives.

Date
lun 28 juin 2021
Horaires

14H00

Lieu(x)
Laboratoire National de Métrologie et d'essais

1 Rue Gaston Boissier, 75015 Paris

Intervenant(s)

Soutenance de thèse de M. Quentin HAMDAOUI sous la Direction de thèse de M. Frédéric FLAMANT

Langue(s) des interventions

Description générale

L’émergence des nanopesticides, qui incorporent des nanomatériaux (NM) aux formulations des pesticides, posent des questions quant aux effets sanitaires de ces nouveaux produits susceptibles d’être inhalés suite à leur pulvérisation. Aucune étude ne s’est encore penchée sur l’effet de l’inhalation de substances mélangeant pesticides et NM, alors que ces substances sont décrites comme étant susceptibles d’exercer des effets neurotoxiques. 
Afin d’éclaircir cette question, un dispositif d'exposition aux aérosols a été mise en place, pour exposer par inhalation des rongeurs à un modèle de nanopesticide, combinant paraquat (PQ) et nano-objets de TiO2 (nTiO2). Une première phase de caractérisation métrologique de cette chambre d’exposition corps-entier a été réalisée, montrant son adéquation avec les exigences des études toxicologiques par inhalation, en termes de stabilité, d’homogénéité, de reproductibilité des aérosols générés, permettant ainsi de valider son usage comme outil approprié d’évaluation de la neurotoxicité des aérosols. 
Au cours d’une seconde phase, ce dispositif a été utilisé afin d’évaluer les effets neurotoxiques potentiels des aérosols de  PQ et de nTiO2 seuls ou en mélange, durant le neurodéveloppement in utero, ou bien sur un modèle de souris prédisposées à développer une maladie neurodégénérative. L’analyse génomique associée au neurodéveloppement a montré que les aérosols ont eu des effets significatifs, malgré des doses d’exposition faibles, considérées comme théoriquement sans effets, suggérant notamment que le risque associé au PQ pourrait avoir été sous-estimé. Nous avons observé une diminution de la toxicité du mélange PQ + nTiO2 par rapport aux substances seules, ce qui nécessite une exploration plus approfondie des mécanismes impliqués dans l’interaction de ces deux substances sous forme d’aérosol. 
 

Gratuit
Mots clés
Disciplines