Liens transverses ENS de Lyon

Agenda de l'ENS de Lyon

Etude de l'interaction entre le virus Nipah et son hôte réservoir la chauve-souris frugivore : établissement du modèle expérimental

Date
jeu 04 juil 2019
Horaires

14h00

Lieu(x)
CIRI - Amphi Pasteur

21 avenue Tony Garnier

Intervenant(s)

Soutenance de thèse de Mme Noémie AURINE du CIRI, sous la direction de Mme Branka HORVAT et sous la coditrection de Mme Catherine LEGRAS-LACHUER de l'UCBL

Langue(s) des interventions

Description générale

Le virus Nipah (NiV) est un virus hautement pathogène responsable d’encéphalites et de syndromes respiratoires sévères chez l’Homme. Les chauves-souris appartenant au genre Pteropus sont le réservoir naturel du NiV et ne développent pas des symptômes cliniques d’infection. Comprendre les relations hôte réservoir-pathogène requière la disponibilité de modèles pertinents pour l’étude. La souche cambodgienne du NiV isolée de chauves-souris Pteropus a été caractérisée phylogénétiquement, et comparée avec la souche Malaisienne isolée chez l’homme. En absence du génome de référence pour l’espèce de chauve-souris Pteropus giganteus, l’hôte réservoir de la souche NiV-Bangladesh, en circulation actuellement, nous l’avons séquencé et assemblé. Afin d’obtenir des phénotypes cellulaires plus pertinent pour l’étude que des cellules immortalisées – les seules disponibles actuellement, la reprogrammation somatique a été utilisée sur des cellules primaires issues de chauve-souris Pteropus dans le but d’obtenir des cellules ayant la capacité d’autorenouvèlement et de différenciation.

En utilisant une combinaison originale de trois facteurs de reprogrammation, nous avons généré les premières cellules reprogrammées de chauves-souris Pteropus exprimant des caractéristiques de cellules souches. Nous avons démontré que ces cellules sont très susceptibles à l’infection par le NiV et incapables de produire de l’interféron et d’activer les cascades de signalisations antivirales, à la suite de stimulation avec du poly-IC. Le développement de ce modèle original ouvre de nouvelles perspectives dans l’étude des interactions hôte réservoir-pathogène et l’identification de facteurs contrôlant la susceptibilité à l’infection par le NiV et potentiellement par d’autres virus hébergés par des chauves-souris.

Gratuit
Mots clés
Disciplines