Agenda de l'ENS de Lyon

Héritabilité trans-générationelle de la longévité

Date
lun 17 sep 2018
Horaires

10h00

Intervenant(s)

Soutenance d'HDR de Mme Anne LAURENÇON du laboratoire de Biologie de l'ENS de LYON

Langue(s) des interventions

Description générale

Spécialiste en génétique, mon travail d’habilitation concerne plus particulièrement l’héritabilité trans-générationelle de la longévité, ainsi qu’un travail expérimental réalisé sur les organismes modèles que sont la drosophile et le nématode. Ce travail est présenté dans mon mémoire de synthèse, ainsi qu’un premier axe de recherche qui correspond à mes travaux post-doctoraux et traite des mécanismes génétiques et épigénétiques participant au patrimoine génétique.

La durée de vie des êtres humains a considérablement augmenté, et nos sociétés doivent affronter les défis et saisir les opportunités liés au phénomène du vieillissement des populations. Les mécanismes biologiques en lien avec le vieillissement sont complexes, et parmi les acteurs moléculaires identifiés, les régulateurs chromatiniens agissent comme des régulateurs de premier ordre ; ils sont notamment impliqués dans les réponses aux conditions environnementales. Plusieurs études ont montré que plus les parents sont âgés lors de la reproduction plus l’espérance de vie de leurs descendants raccourcie. Si chez l’être humain cet état de fait peut-être lié à des facteurs sociaux ou économiques, au laboratoire et concernant des organismes modèles, nous pouvons questionner ce qu’il en est des mécanismes biologiques. Lansing a démontré sur des rotifères, que cet effet de l’âge parental était transmissible, cumulatif et réversible d’une génération à l’autre. Effectivement, une lignée d’animaux maintenue à partir de progéniteurs âgés peut si on choisit à nouveau sur une ou deux générations des parents jeunes, retrouver une longévité moyenne comparable aux lignées contrôles, qui sont, elles, maintenues systématiquement à partir de parents jeunes. Lors de mes études, j’ai également observé un effet négatif de l’âge parental sur la longévité des descendants tant chez la drosophile que chez le nématode.  De plus cet effet est également réversible comme Lansing avait pu l’observer sur les rotifères. Je décris également l’impact de cet effet de l’âge parental sur la fertilité et la capacité de mouvements des vers. Je discute dans ce mémoire les différents mécanismes épigénétiques qui pourraient être en œuvre dans cette hérédité trans-générationelle.

Gratuit
Mots clés
Disciplines