Liens transverses ENS de Lyon

Agenda de l'ENS de Lyon

Inter-organ cooperation during late D. melanogaster embryogenesis

Date
lun 28 nov 2022
Horaires

14h

Intervenant(s)

Soutenance de M. TESSON Baptiste sous la direction de M. VINCENT Stéphane

Langue(s) des interventions

Description générale

Baptiste Tesson a étudié la morphogenèse de la seconde partie de l’embryogenèse de la drosophile. Il a ainsi disséqué à l’aide d’outils génétiques et d’analyse dynamique en microscopie in vivo la fermeture dorsale et l’involution de la tête de l’embryon. Afin de perturber le système il s’est focalisé sur des mutants perturbant les voies JNK et DPP qui sont des acteurs majeurs de ces phases embryonnaires. Il a mis en évidence la présence d’une phase jusque-là inconnue de la signalisation DPP qui induit un potentiel morphogénétique. De manière frappante cette induction conditionne la réponse des cellules cibles aux tractions mécaniques opérées par un tissu extra-embryonnaire, l’amnioséreuse : Les cellules ne semblent pas changer de comportement lors de l’induction, mais c’est seulement plusieurs heures plus tard qu’elles répondent aux forces physiques qui leurs sont appliquées. En l’absence de signalisation DPP Baptiste a démontré à l’aide d’ablations laser que les forces physiques ne sont pas perturbées. Par contre les cellules ne sont pas capables de s’allonger, provoquant un phénotype catastrophique qui a révélé les liens physiques présents entre les différents tissus. Baptiste a de plus effectué une caractérisation très précise de ces évènements grâce à une analyse 4D et a montré le rôle prépondérant de l’adhésion entre tissus dans la morphogenèse. Ces résultats sont en cours d’écriture. Il a également mis en évidence un nouveau type cellulaire présent dans la tête et a caractérisé son comportement, montrant un rôle insoupçonné dans l’involution de la tête. Ce dernier point a permis à Baptiste de proposer un mécanisme physique pour expliquer l’initiation du mouvement de la tête.
 

Gratuit
Mots clés
Disciplines