Liens transverses ENS de Lyon

Agenda de l'ENS de Lyon

La raison inquiète. Philosophie de l’humanisme et philosophie de la culture

Soutenance HDR

Mardi 10 jan 2017
14h00
Résumé d'Habilitation à Diriger des Recherches de Laurent GERBIER sous la direction de Pierre-François MOREAU (Section CNU n°17 - Philosophie)

Intervenant(s)

Résumé d'Habilitation à Diriger des Recherches de Laurent GERBIER sous la direction de Pierre-François MOREAU (Section CNU n°17 - Philosophie)

Description générale
– Les travaux réunis dans le dossier que je présente s’organisent en trois chapitres : le premier porte sur la pensée de Machiavel, le second sur les pensées morales et politiques du XVIe siècle, le troisième sur les les cultures de masse contemporaines, et tout particulièrement sur la bande dessinée. La variété de ces chapitres est manifeste : l’enjeu de mon rapport de synthèse consiste à mettre en évidence leur cohérence.
– L’essentiel de mon travail en philosophie moderne se concentre autour de l’idée de raison civile. Je cherche à étudier la manière dont les penseurs de la Renaissance affrontent la question de la crise et du conflit en politique, et déterminent pour cela le statut des faits. Cette question s’applique en particulier mais sans s’y réduire à la pensée de Machiavel, à laquelle est consacrée le travail inédite du dossier : j’y cherche à lire chez Machiavel une véritable pensée morale, construite autour du problème du gouvernement de nos actions.
– Pour appuyer cette lecture qui prend à contre-pied l’interprétation commune de Machiavel, je m’appuie sur deux principes de méthode : d’une part, ne pas préjuger du caractère conceptuel des termes, mais les prendre au contraire dans leur matérialité lexicale ; d’autre part, ne pas préjuger du caractère philosophique des discours, mais aborder au contraire leur rationalité comme une « épreuve » que la raison philosophante fait de ce qui lui résiste.
– C’est précisément là que je trouve le point de convergence de tous mes travaux : il s’agit, à travers une lecture matérielle et sérielle des corpus, de laisser la raison philosophique se laisser « inquiéter » par les discours, les pratiques et les faits qui lui sont extérieurs.
Complément

au Bâtiment Formation, en Salle F102, au 1er étage