Liens transverses ENS de Lyon

Agenda de l'ENS de Lyon

The molecular basis of carpel evolution

Date
jeu 10 déc 2020
Horaires

14H00

Lieu(x)
Intervenant(s)

Soutenance de Mme Rivarola Sena Ana Clarizza sous la Direction de M. Scutt Charlie

Langue(s) des interventions

Description générale

Le carpelle est l’organe reproducteur femelle des plantes à fleurs. Nous présentons une analyse transcriptomique comparative, focalisant particulièrement sur le développement des tissus femelles reproducteurs, entre la plante modèle établie Arabidopsis thaliana et la soeur probable du restant des plantes à fleurs vivantes Amborella trichopoda. Des modules de co-expression de gènes ont été d’abord définis et ensuite comparés statistiquement entre espèces sur la base de relations d’orthologie entre tous les gènes dans les deux génomes sous comparaison. Cette étude a révélé des modules génétiques entiers, plutôt que seulement des gènes individuels, qui auraient conservé leurs patrons d’expression depuis le dernier ancêtre commun des plantes à fleurs. D’autres modules d’origine plus récente ont été également mis en évidence, modules qui ont peut-être contribué à une complexification dans la morphologie des carpelles qu’a eue lieu plus tardivement pendant l’évolution des plantes à fleurs. Le deuxième thème majeur de cette thèse concerne l’un des régulateurs de ce deuxième groupe, le facteur de transcription SPATULA (SPT) de la famille bHLH. Nous présentons des données suggérant que SPT aurait acquis son rôle actuel dans les tissus à l’apex du carpelle avant le dernier ancêtre commun des « core eudicots », un groupe contenant la majorité des plantes à fleurs vivantes. Nos données suggèrent également que l’acquisition de ce nouveau rôle dépendait de changements au niveau des séquences cis-régulatrices de SPT. Nous décrivons des expériences en cours qui ont pour objectif d’identifier les séquences d’ADN précises responsables pour ce changement évolutive.

Gratuit
Mots clés
Disciplines