Liens transverses ENS de Lyon

Agenda de l'ENS de Lyon

Renversement. Les limites renversées ou une succession de l’expansion lusitanienne au Patrimoine Mondial

Soutenance HDR

Mercredi 18 jan 2017

14h00

Résumé d'Habilitation à Diriger des Recherches de M. Romeo CARABELLI sous la direction de M. Michel LUSSAULT (Section CNU n° 23 - Géographie physique, humaine, économique et régionale)

Intervenant(s)

Résumé d'Habilitation à Diriger des Recherches de M. Romeo CARABELLI sous la direction de M. Michel LUSSAULT (Section CNU n° 23 - Géographie physique, humaine, économique et régionale)

Description générale

– Le texte présente une réflexion sur les « limites », à travers une série d’étapes retraçant l’évolution du monde vers sa globalisation. De longs prolégomènes informent le lecteur sur les outils qui permettent d’aborder la question des limites à l’époque contemporaine, une réflexion appuyée, entre autre, sur les Digital Humanities et sur l’étude des rapports à très grande échelle.
– L’épopée de l’expansion portugaise des XVème et XVIème siècles sert de support à la présentation des multiples déclinaisons du monde actuel. Les parcours créés par les Portugais permettent d’ouvrir à des espaces – et à des lectures des espaces – qui ne sont plus ceux d’avant, non pas à cause de l’augmentation des distances désormais maîtrisées grâce aux nouvelles techniques, mais plutôt à cause de la reconfiguration des pensées qui se trouvent « encapsulées » dans ces nouvelles dimensions du possible.
Dans cette grande transformation du monde qui tend vers un Monde aux dimensions globales – unitaires ? –, des disciplines comme la littérature et la peinture invitent à des lectures qui pourraient dépasser la modernité et sa linéarité positive et positiviste. Il s’agit d’ouvrir à la coprésence effective de multiples « vérités globales » qui restructurent les relations entre les humains et leurs espaces, leurs lieux.
– L’auteur identifie dans l’expérience du Patrimoine Mondial (Unesco) un champ d’action dans lequel le Monde accepte la globalisation à la fois locale et hétéro-dirigée. Élever le passé au rang de « patrimoine » est un acte culturel et politique de constriction territoriale ; l’expérience de l’Unesco intègre la configuration globale que la planète est en train de se confectionner.

Complément

au Bâtiment Formation, en Salle F104, au 1er étage

Disciplines
Mots clés