Liens transverses ENS de Lyon

Agenda de l'ENS de Lyon

Scène Poétique : Edith Azam & Claire Rengade

Image absente
Lecture / Performance

Mercredi 15 oct 2014

18h30

Avec Edith Azam & Claire Rengade

Intervenant(s)

Avec Edith Azam & Claire Rengade

Description générale

Edith Azam : Alors voilà, nous sommes en août, il fait gris. Je réfléchis à ce soir d'Octobre. Dans ma tête je me dis, je lirai ON SAIT L'AUTRE, mais en Octobre, il fera peut-être nuit, peut-être beau, peut-être que j'aurai trop mal aux dents pour lire et que je devrai faire autre chose pour oublier mes dents. Non, je ne veux pas dire par là, que je porte un dentier, pas encore, mais le 15 Octobre, je lirai quoi en fait ? 
Edith Azam est motorisée, auteur, elle a horreur des biographies. Est née le deux mais toute seule : cela lui fait ni chaud ni froid, elle est vraiment motorisée, en France et à l’étranger. Pour le reste ? Vivre dira toujours mille fois mieux ce qui : m’autorise.
Dernières publications :

  • On sait l'autre, P.O.L , 2014
  • Bel échec, Dernier Télégramme
  • Du savon dans la bouche, Atelier de l'agneau, 2013


Claire Rengade est née à côté de Lyon. D’abord orthophoniste, elle co-fonde le théâtre Craie à Lyon en 1996 (aujourd’hui Collectif Craie) où elle est comédienne et metteur en scène. Après avoir créé plusieurs textes d’auteurs contemporains, elle écrit ses propres textes à partir de 2001, infusés de sa propre expérience parmi les gens qui sont des pays, pour entendre la parole à l’état sauvage et  aller au monde pour parler de lui. Ses textes sont écrits pour la scène, rangés en théâtre ou en poésie, prêts à dire pour comédiens, musiciens, circassiens et autres compositeurs. Mais aussi, depuis deux ou trois ans, Claire Rengade dit elle-même en lectures / performances, de plus en plus souvent, ses propres textes qui semblent écrits et ancrés dans une voix, un corps et une gestuelle qui, toujours plus, lui appartiennent.

Pour venir


La Salle Kantor de l’ENS Lyon est située au 15 parvis Descartes, sur l’avenue Jean Jaures (en face du 249), au métro Debourg.
Mots clés