Liens transverses ENS de Lyon

ART9111 : Art et Sciences Cognitives : l'évolution des sphères et de leurs liens jusqu'à aujourd'hui

Niveau Tout niveau

Discipline(s) Philosophie

ECTS 5.00

Période 1e semestre

Localisation Site Descartes

Année 2019-2020

 Public externe (ouverts aux auditeurs de cours)
 

Créneau
Jeudi Matin
Horaires du cours
9h-11h
Objectif du cours

On assiste depuis peu à un rapprochement entre l’art et les science cognitives, même chez certains artistes tournés par exemple du côté de l’art numérique. Si l’idée d’une science de l’art est née à la fin du XIXe siècle avec l’esthétique expérimentale de Gustav Fechner, c’est le développement récent des neurosciences cognitives qui a transformé en profondeur les liens entre l’art et la science, au point qu’une nouvelle discipline, la neuroesthétique, a vu le jour dans les années 2000. Cette discipline croit avoir trouvé la clé de la nature de l’art dans son étude des bases neurales du phénomène artistique.

Pour analyser cette discipline contemporaine fondamentalement hybride et pluridisciplinaire, ainsi que son évolution, il conviendra de commencer par dresser un panorama général des théories de la cognition depuis leurs sources historiques au milieu du XXe siècle jusqu’à aujourd’hui. Puis nous proposerons une analyse approfondie du cadre théorique de la cognition le plus actuel, celui qui porte le nom de cognition 4E (selon lequel les états mentaux et les processus cognitifs sont non seulement neurobiologiques, mais aussi essentiellement incarnée (Embodied), encastrés dans l’environnement (Embedded), dynamiquement énactés (Enacted) et/ou matériellement étendus (Extended), aussi bien qu’émotionnels). Nous décomposerons chacun des E de la théorie pour en spécifier aussi bien les atouts que les aspects qui sont encore largement débattus et considérés comme lacunaires.

Ce premier examen nous permettra ensuite de nous situer au niveau plus particulier de l’art, afin de savoir quel a été le mouvement d’évolution de la théorie de l’art au sein de ce mouvement général de transformation du concept de cognition. Nous verrons en particulier dans quelle mesure l’art peut collaborer avec les neurosciences et collabore effectivement avec elles dans la neuroesthétique, puis comment le modèle 4E de la cognition appliqué à l’esthétique (une esthétique 4E) vient critiquer cette neuroesthétique classique (purement neuro et réductionniste). Nous verrons alors ce qu’une approche neurobiologique incarnée et étendue propose actuellement pour pallier les difficultés de cette première approche.

Pas de prérequis. Cours ouvert à tous les niveaux (aux étudiants de la section "philosophie" et de la section "arts").

Cours magistral qui sera validé par un devoir maison 

Les deux premiers cours auront lieu dans le Bâtiment Buisson, en salle D8 003. 

Modifié le :
13/09/2019 12:05:05