Liens transverses ENS de Lyon

PHIC4231 : Séminaire de philosophie politique II

Niveau M1+M2

Discipline(s) Philosophie

ECTS 4.00

Période 2e semestre

Localisation Site Descartes

Année 2019-2020

 Public externe (ouverts aux auditeurs de cours)
 

Créneau
Vendredi Après-midi
Horaires du cours
13-15h
Objectif du cours

Responsables du cours: Nathanael Colin et Arnaud Milanese

Dans le cadre d'une série de séminaires consacrés à l'histoire du libéralisme, ce second semestre le ou les néolibéralisme(s).

Le terme de « néolibéralisme » est extrêmement utilisé aujourd'hui, que ce soit dans les débats publics, la littérature critique ou la recherche scientifique (géographie, sociologie, économie, philosophie). Il vise usuellement à décrire les reconfigurations sociales et économico-politique depuis les années 1970. Pourtant son usage est souvent problématique du fait d'un référent trouble. Dans le champ philosophique l'objet néolibéralismes a été le sujet de plusieurs approches depuis la fin des années 1970, sans qu'il soit certain qu'elles soient compatibles entre elles : de Foucault et son cours sur le néolibéralisme aux conceptualisations plus contemporaines de Dardot et Laval en passant par les travaux de Bourdieu, l'analyse marxiste ou des travaux plus historiographiques, le néolibéralisme est ainsi un objet transdisciplinaire central pour la philosophie politique contemporaine.

Le séminaire sera l'occasion de revenir aux origines d'un mouvement néolibéral pour essayer de déplier la complexité de la notion tout en s'interrogeant constamment sur la pertinence de cette étiquette, en exhibant notamment les principaux auteurs du 'renouveau libéral' à partir des années 1930 (Hayek, Lippmann, Simons, Eucken) et en étudiant l'histoire institutionnelle du mouvement (Colloque Lippmann, Société du Mont-Pélerin, différents thinks tanks...).

Le séminaire s'organisera en trois blocs visant des corpus et des moments distincts : 1) Une présentation du « tournant néolibéral » des années 1930-1940, en se demandant si on peut parler d'une position néolibérale consensuelle. 2) Un rappel des principales approches sur le néolibéralisme (foucaldienne, bourdieusienne, marxiste, approches plus historiques etc.). 3) Une exploration des transformations philosophiques, anthropologiques ou politiques à partir des années 1950 à partir de différents corpus (École de Chicago, New Public Management, Nudges etc.). On pourra alors s'interroger sur la pertinence et l'extension de la catégorie de « néolibéralisme ».

.

Cours hebdomadaire.

.

Une bibliographie sera indiquée à la rentrée.

Modifié le :
18/07/2019 14:53:08