Liens transverses ENS de Lyon

SCSO4100 : Enjeux théoriques des sciences sociales

Niveau M1+M2

Discipline(s) Sciences sociales

ECTS 5.00

Période 1e semestre

Localisation Site Descartes

Année 2019-2020

 Public externe (ouverts aux auditeurs de cours)
 

Créneau
Vendredi Matin
Horaires du cours
Vendredi matin, 10h-12h, du 20 septembre au 20 décembre 2019
Objectif du cours

Le cours contribue à la formation générale (stage de terrain, méthodes quantitatives et qualitatives) par la lecture approfondie d’articles d’auteurs reconnus comme majeurs dans les sciences sociales. A partir de ces textes, il s’agit de présenter des notions qui sont en jeu dans toute enquête, et d’élargir la culture théorique des étudiant.e.s.

Chaque enseignant.e est responsable d’un thème général, discuté pendant 3 séances : les notions d’organisation et de travail (A. Vézian), de temporalités (I. Moullier), de catégories de classement et de jugement (F. Buton).

Enseignants responsables: F. Buton, I. Moullier, F. Nussbaum, A. Vezian

Catégories

  • Séance 1. Bazin Jean, « A chacun son Bambara », Au cœur de l’ethnie. Ethnies, tribalisme et État en Afrique. La Découverte, 2005, pp. 87-127. https://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=DEC_AMSE_2005_01_0087&DocId=492810&hits=6+5+
  • Séance 2. Bourdieu Pierre, « Esprits d'Etat. Genèse et structure du champ bureaucratique », Actes de la recherche en sciences sociales. Vol. 96-97, mars 1993, pp. 49-62. www.persee.fr/doc/arss_0335-5322_1993_num_96_1_3040
  • Séance 3. Grignon Claude, Passeron Jean-Claude, « Symbolisme dominant et symbolisme dominé », chapitre 1 de Le savant et le populaire. Misérabilisme et populisme en sociologie et en littérature, Hautes études, Gallimard-Le seuil, 1989, p. 17-64.

 

Temporalités et sciences sociales

La séance interrogera les rapports entre histoire et sciences sociales : quelle est la place de la durée dans les sciences sociales

La séance permettra d'évoquer les grands modèles de la sociologie historique, autour des problématiques de la révolution et de l'événement.

L'oeuvre de l'historien allemand permet de revenir sur la question de la temporalisation de l'expérience, à la fois historique et personnelle : comment et avec quels concepts pouvons-nous penser le changement et l'évolution. 

 

 

La Ville et l’urbain dans les sciences sociales

La première séance interrogera « l’urbain » comme catégorie analytique de l’espace des sociétés : quels outils conceptuels pour décrire les formes contemporaines de l’habiter ?

Cette séance sera consacrée à une forme urbaine spécifique, le « ghetto », un objet discuté au sein des sciences sociales qui pose notamment la question de la comparabilité des contextes urbains.

Le concept de gentrification permet d’explorer les transformations récentes des espaces, des populations et des pratiques urbain.e.s tout en discutant la pertinence des catégories utilisées par les sciences sociales pour les décrire et les analyser.

Modifié le :
20/09/2019 14:21:33