Liens transverses ENS de Lyon

SCSO5101 : Action collective, pouvoir et institutions

Collective action, power and institutions

Niveau M2

Discipline(s) Sociologie

ECTS 5.00

Période 1e semestre

Localisation Site Descartes

Année 2021-2022

 Public externe (ouverts aux auditeurs de cours)
 

Créneau
Vendredi Matin
Horaires du cours
vendredi 17 septembre 2021, 9h30-12h30

vendredi 24 septembre 2021, 9h30-12h30

vendredi 1er octobre 2021, 9h30-12h30

vendredi 8 octobre 2021, 9h30-12h30

vendredi 29 octobre 2021, 9h30-12h30

vendredi 19 novembre 2021, 9h30-12h30

vendredi 26 novembre 2021, 9h30-12h30

vendredi 3 décembre 2021, 9h30-12h30
Objectif du cours

Cet enseignement propose d’acquérir des concepts et des méthodes d’analyse sociologique de « l’action organisée », entendue comme action collective inscrite dans un contexte institutionnel – plus ou moins régulé, formalisé, stable ou conflictuel. La notion d’organisation sera ici envisagée comme un processus, dans un sens proche du terme organizing en anglais. Dans cette optique, cet enseignement s’appuiera sur des travaux issus de la théorie contemporaine des organisations, mais fera aussi appel à des travaux de science politique, de sociologie des professions, de sociologie historique, ou encore de sociologie des mouvements sociaux.

L’accent sera placé sur les processus d’émergence, de changement, de reproduction ou de déclin des institutions, à partir d’une réflexion sur les phénomènes de pouvoir, de concurrence et de domination qui structurent l’action collective. Cette perspective pourra être mobilisée pour rendre compte de processus variés : l’émergence de groupes professionnels, le fonctionnement d’organisations publiques ou privées, les modes de régulation d’un domaine d’activité, l’institutionnalisation de nouvelles pratiques dans un secteur...  À l’issue de ce cours, étudiants et étudiantes qui l’ont suivi devraient maîtriser un ensemble d’outils analytiques fondamentaux et disposer d’un panorama de travaux contemporains, qui leur permettra de s’orienter efficacement dans des lectures d’approfondissement par la suite.

Cet enseignement est conçu pour s’adresser à des étudiants et des étudiantes issus de différentes disciplines, en sociologie, histoire, géographie ou économie. Il s’appuiera pour une large part sur la lecture et la discussion de travaux sociologiques contemporains. Ceux-ci serviront de support pour introduire des concepts fondamentaux, réfléchir à la portée de différents cadres théoriques et discuter de la manière dont ils peuvent être opérationnalisés sur le plan empirique. La discussion des textes en classe sera à chaque fois complétée par la présentation de courants théoriques, une mise en perspective avec d’autres travaux empiriques et des indications d’approfondissement  bibliographique. Les textes sélectionnés couvrent un large panel de courants, de problématiques et de terrains d’étude, mobilisant principalement des méthodes d’enquête qualitatives.

Pour la plupart des séances, le cours s’appuiera sur deux textes : 1) un texte dit de « discussion collective », qui devra être lu à l’avance par l’ensemble des participants et participantes ; 2) un « texte présenté », qui fera l’objet d’une note de lecture rédigée par un groupe et communiquée à l’avance à l’ensemble de la classe pour servir de base à la discussion.

J’attends des étudiants et étudiantes d’avoir soigneusement lu et préparé les textes de discussion collective avant d’arriver en classe. En fonction des intérêts, des préférences ou des connaissances antérieures de chacun et chacune, certains textes sembleront moins accessibles ou attrayants que d’autres, mais aucun ne présente de difficulté excessive. J’ai volontairement omis d’inclure certains « classiques » qui me paraissaient trop théoriques ou trop arides. Au besoin, je donnerai des références complémentaires ayant un intérêt didactique (section de manuel, entrée de dictionnaire spécialisé, article de synthèse…) qui pourront être consultées pour préparer la lecture des textes.

La note finale sera basée sur : 1) la participation en classe (10%) ; 2) la préparation en groupe d’une note de lecture (30%) ; 3) un travail de groupe consistant à rédiger un « dossier » sur un thème au choix (60%). Les attendus et les critères d’évaluation de ces différents travaux seront présentés et explicités lors de la première séance.

Modifié le :
10/09/2021 17:12:59