Liens transverses ENS de Lyon

LIF-4114 : Les "arts poétiques" de la modernité (XIXe-XXe).

Niveau M1+M2

Discipline(s) Littérature française

ECTS 5.00

Période 1e semestre

Localisation Site Descartes

Année 2018-2019

 Public externe (ouverts aux auditeurs de cours)
 

Horaires du cours
1er  semestre 2018-2019

mardi 11h-13h ; début du cours : mardi 9 octobre 2018

D2-115
Objectif du cours

Titre complet : « Les Arts poétiques de la modernité et leurs lectures critiques. XIXe-XXs. »

Étudier l’évolution de la poésie à partir de la notion de modernité élaborée par Baudelaire jusqu’à Bonnefoy, à travers l’auto-réflexivité d’« arts poétiques » (poèmes, lettres, articles…) de poètes majeurs. Il s’agira de comprendre comment ces manifestes esthétiques ont fait l’objet de réflexion, voire de contestation de la part des écrivains entre eux, et encore de lectures critiques de la part de théoriciens.

Cours obligatoire en M1 LM option LIF dans le cadre de l'UE 1 « Théories et pratiques de la recherche en lettres modernes » 

Méthode d’enseignement: CM 

Méthode d’évaluation: Devoir personnel en temps libre ; 

Au choix : une dissertation générale ou la présentation et l’étude d’une lecture critique d’une poétique XIXeou XXes. (poésie française), autre que les poètes et critiques qui auront été étudiés (le sujet de dissertation et des précisions sur le sujet libre seront donnés en cours) ; devoir de 10 pages maximum (interligne 1,5, police 12) à remettre au plus tard (imprimé/papier) au dernier cours (pas d’envoi par mail).

 

Contenu du programme : 

Seront étudiés des textes poétiques deC. Baudelaire, A. Rimbaud, P. Verlaine, S. Mallarmé, P. Valéry, G. Apollinaire, P. Reverdy, A. Breton, P. Éluard, R. Char, F. Ponge, Y. Bonnefoy, ainsi que des textes critiques de J. Starobinski, G. Blin, J.-P. Richard, J.-F. Chevrier, S. Murphy, J. Rancière, H. Friedrich, A. Boschetti, M. Collot, L. Jenny, R. Jean, P. Veyne, M. Blanchot, J.-M. Gleize, notamment.

Les textes seront donnés en photocopie. La lecture préalable de l’œuvre ou du recueil au programme chaque semaine est vivement recommandée.

« Les Arts poétiques de la modernité et leurs lectures critiques. XIXe-XXes. »

Eléments de bibliographie

1. Corpus étudié

Baudelaire, « Les Phares » dans Les Fleurs du Mal (1857) Salon de 1859 

Rimbaud,« Lettres du Voyant » (1871)

Verlaine, « Art poétique », dans Jadis et naguère (1884)

Mallarmé, Divagations (1898)

Valéry, Ego Scriptor (extraits des Cahiers,1921-1945)

Apollinaire,  « Zone » ; « Les Fenêtres », dans Alcools (1913)

Reverdy, « L’image », dans Nord-Sud (1917)

Breton, « Tournesol », dans Clair de terre (1923) ; Manifeste du surréalisme(1924)

Éluard,  « Le Miroir d’un moment », dans Capitale de la douleur(1926) Donner à voir (1929).

Char, Les Matinaux (1950) et La Parole en archipel(1962) (« Rougeur des Matinaux » ; « Le Rempart de brindilles » ; « Pourquoi la journée vole » ; « La Bibliothèque est en feu »)

Ponge, La Fabrique du pré(Skira, 1971), dans Œuvres complètes« Bibliotgèque de la Pléiade », t. II 

Bonnefoy,« À la voix de Kathleen Ferrier », dans Hier régnant désert, 1958, repris dans Poèmes,1978 ;Alberto Giacometti, biographie d’une œuvre(1991).

 

2. Réflexions critiques

C. Bayle, Paul Éluard. Le Cœur absolu, Presses Universitaires de Rouen, 2013.

C. Bayle, La Poésie hors du cadre. Nerval, Baudelaire, Reverdy, Char. Poésie, prose et peinture, Hermann, 2014.

M. Blanchot, « René Char et la pensée du neutre », dans L’entretien infini,Gallimard, 1969.

G. Blin, Le sadisme de Baudelaire, Corti, 1948.

G. Blin, La cribleuse de blé, Corti, 1968.

A. Boschetti, Apollinaire homme-époque, Seuil, 2001.

P. Brunel, Arthur Rimbaud ou l’éclatant désastre, Champ Vallon, 1983.

J.-F. Chevrier, L’hallucination artistique. De William Blake à Sigmar Polke, Paris, L’Arachnéen, 2012

M. Collot, Horizon de Reverdy, Éditions de la rue d’Ulm, 1981.

M. Collot, La Matière-émotion,PUF, 1997.

Hugo Friedrich, Structure de la poésie moderne [1956], traduit de l’allemand par Michel- François Demet, Librairie Générale Française, « Le Livre de poche/références », 1999. 

J.-M. Gleize, Francis Ponge, Seuil, coll. « Les contemporains », 1988.

J. E. Jackson,Yves Bonnefoy, Paris, Seghers, 1976, rééd. augmentée, 2003.

R. Jean, Éluard,Le Seuil, 1968, réédition coll. « Écrivains de toujours », 1995.

R. Jean, Lectures du désir, Seuil, 1977.

L. Jenny, La fin de l’intériorité, PUF, 2002.

D. Leclair & P. Née (dir.), Dictionnaire René Char, Classiques Garnier, 2015

B. Marchal, Lecture de Mallarmé,Corti, 1985.  B. Marchal, La religion de Mallarmé, Corti, 1988.

S. Murphy, Stratégies de Rimbaud, Paris, Honoré Champion, 2004.

J. Rancière, La Parole muette. Essai sur les contradictions de la littérature, Paris, Hachette Littérature, 1998.


J.-P. Richard, Poésie et profondeur, Le Seuil, « Pierres vives », 1955.

J.-P. Richard, Onze études sur la poésie moderne, Paris, Le Seuil, coll. « Pierres vives », 1964.

M. Spada, Francis Ponge, Seghers, coll. « Poètes d’aujourd’hui », 1974.

J. Starobinski, L’Encre de la mélancolie, Seuil, 2012.

J. Starobinski, La relation critique, Gallimard, 1970, rééd. augmentée, coll. « Tel », 2001.

P. Veyne, René Char en ses poèmes, Gallimard, 1990, rééd. augmentée, coll. « Tel », 1995.

 

Modifié le :
29/09/2018 11:41:43