Accès direct au contenu

 

logo du site ENS

Logo du site Ens Lyon

Recherche
30 ans de l'ENS de Lyon

Accueil  >  ENS de Lyon > Campus > Culture > Réalisations artistiques > Histoires parallèles > Médiation

Imprimer

Médiations

ACCUEIL  |  EXPOSITIONS  |  MEDIATIONS  |  PUBLICATIONS

Les nocturnes


Nocturnes du 15 janvier 2016

Le Frac vous donne rendez-vous en soirée avec une programmation autour de l'exposition "Histoires parallèles", le lancement de l'ouvrage de David Lasnier et un nouvel accrochage de Matthieu Montchamp au Plateau expérimental.

Plateau expérimental
Matthieu Montchamp - Manigances

Cet accrochage, inauguré le 11 décembre dernier, est composé d’oeuvres acquises par le Frac en 2013 et provenant de l’atelier de l’artiste. Il évolue au rythme des nocturnes des 15 janvier et 5 février 2016, permettant ainsi de construire de nouvelles correspondances.

  • Plateau multimédia et plateau 2
    Projections, lectures et performances dans le cadre de l’exposition  "Histoires parallèles"
  • 19h30/20h00 – Plateau multimédia - performance musicale avec vidéo-projection
Gilles Pourtier et Clément Bondu, TEARS IN RAIN
Clément Bondu, écrivain, musicien, et Gilles Pourtier, photographe, proposent avec Tears in rain une réflexion sur la pérennité des images, le souvenir, la destruction du temps et de l’histoire. "J'ai vu tant de choses que vous, humains, ne pourriez pas croire. De grands navires en feu surgissant de l'épaule d'Orion. J'ai vu des rayons fabuleux, des rayons C briller dans l'ombre de la porte de Tannhäuser. Tous ces moments se perdront dans l'oubli, comme les larmes dans la pluie..."  Blade runner.

  • 20h00/20h30 – Plateau 2 - lecture
Amélie Lucas-Gary, Grotte
Le gardien d’une grotte raconte sa vie extravagante, reclus sur une colline où tout afflue, converge, recommence. L’audacieux misanthrope s’affranchit du siècle : les lois de la famille, de l’Histoire, de la vraisemblance comme de la ressemblance sont peu à peu abolies. Dans Grotte, l’ombre d’un idéalisme excitant et salvateur se profile. La liberté conquise par le narrateur fait écho à celle de l’auteur : Amélie Lucas-Gary se permet beaucoup et livre un roman excessif et singulier.

Grotte, Amélie Lucas-Gary, 2014
Christophe Lucquin Éditeur :http://www.christophelucquinediteur.fr/#/grotte/

  • 20h30/21h00 - Plateau multimédia – lecture/projection
Pierre Martinerie et Julie Aybes, Il montre à celui qu’il regarde
Va-et-vient entre écriture et photographie.
Quelques personnages se déplacent, se croisent, s’accompagnent, se tiennent, retiennent. L’image aussi veut retenir le paysage. Elle devient pour les mots un décor sans cesse en mouvement, réinventé, incertain. L’errance des personnages rythme l’apparition et le vacillement des images qui, mises en rapport, fabriquent des instants de coïncidence. La parole surgit alors, fragile, soumise à l’instabilité des paysages, suspendue à la promesse de son évanouissement.


Nocturne du 5 février 2016

“D’entre les dents”, Damien Blanchard

« D'entre les dents » est une proposition textuelle et visuelle à la fois qui vise à placer le public entre deux rangées, de dents. Ce texte mordant et mordu invite à regarder la parole qui franchit des obstacles blancs, à percevoir ce qui échappe, à ce qui siffle d'entre les interstices. On recomposera une machoire en vers, on plongera dans la préhistoire des dentistes. Blouse blanche non inutile.


Damien Blanchard, né en 1989, vit à Paris. En 2010-2011, il a participé, sur le versant écriture, au projet liant l'ENS de Lyon et l'ENSP d'Arles. Il mène actuellement une thèse portant sur l'imaginaire photographique dans la poésie contemporaine française. Son travail d'écriture, en formation, porte principalement sur la question de la défaillance sensible et ses implications politiques.

Dans le cadre de la programmation évènementielle de l'exposition Histoires parallèles, le Frac vous donne rendez-vous au CipM samedi 6 février à 19h pour une rencontre suivie de lectures avec Anne Parian, Eric Dayre et Jean Daive.





Nocturne du 6 février 2016

Au CipM, Centre de la Vieille Charité
Samedi 6 février à 19h

A l’occasion de l’exposition Histoires parallèles, Eric Dayre interrogera Anne Parian et Jean Daive sur les rapports entre écriture et images. Discussion suivie de lectures.
"Aussi loin qu’il m’en souvienne – comment j’ai découvert l’image ou la photographie ou le film et l’écriture ? Comment s’est jouée en moi cette découverte : ce qu’il faut regarder et ce qu’il faut lire ? Comment s’est organisée cette double rencontre à vivre simultanément – une image à voir et une écriture à lire ?

C’est tout d’abord le carton qui arrête l’image d’un film projeté sur un écran : le carton et ce qu’il exprime, ce qu’il manifeste, ce qu’il représente, ce qu’il raconte, ce qu’il relance ou laisse en suspens. Un récit en image et en écriture se déploie sous les yeux, brutalement s’interrompt relayé par un carton : « Passé le pont, les ombres vinrent à sa rencontre. » Carton de Vampyr de Dreyer, carton de Fritz Lang. Carton de Charlie Chaplin. Puis le sous-titrage à lire tout en regardant Quo Vadis, Autant en emporte le vent, Les Hauts de Hurlevent. Carton, sous-titrage m’ont appris à lire l’image et à regarder l’image de certaine façon. Puis la lecture du Musée imaginaire d’André Malraux, de l’Amour fou et de Nadja d’André Breton puis les panneaux d’Aby Warburg.

Je pense aussi à l’amitié de Marcel Duchamp grand lecteur de Stéphane Mallarmé et de Man Ray. Comment Man Ray utilise Marcel Duchamp, comment celui-ci utilise Man Ray. Je pense à ce concept d’Allen Ginsberg qui photographie les écrivains et légende de manière très photographique chacun des portraits. Je pense à un autre concept, celui de Joseph Kossuth entre autres avec une œuvre très célèbre où il représente de trois manières différentes la Chaise par une définition du mot « chaise », par une photographie d’une chaise et par la présence de la chaise en personne. Sans oublier comment Robert Frank gratte l’écriture à la surface de la photographie."

Jean Daive


Le site du FRAC PACA






Open Frac2

11 décembre — 13 décembre 2015
Vernissage le 11 décembre 2015 à 18h30

Les étudiants de la section arts appliqués du Lycée St Exupéry se sont invités au FRAC aux mois de novembre et décembre 2015.
Ils ont occupé le plateau  d'exposition et ont réalisé des dispositifs interactifs de médiation autour d’œuvres de la collection du FRAC  présentées dans le cadre de l'exposition Histoires Parallèles.

Le FRAC choisit de conduire une expérience de muséomixage parallèle au dispositif  Muséomix existant (http://www.museomix.org/)  pour la seconde année consécutive.

Le principe est de constituer une communauté de Openfraceurs composées d’acteurs du FRAC, de pédagogues en design et d’étudiants en DSAA  design graphique, et de l’association Réso-nance numérique.
Tous interviennent ensemble pendant 10 jours au sein du FRAC et du LFO pour proposer une médiation d’œuvres choisies dans la collection et dans l’exposition en cours.

En parallèle et en amont du workshop au FRAC les élèves de 1er option Arts plastiques du Lycée St Exupéry  accompagné de leur professeur d’arts plastiques, et des openfraceurs produiront  des affiches interactives autour de  l’œuvre vidéo « No Future » de Jordi Colomer appartenant à la collection du frac et présenter lors de l’exposition « Histoires parallèles » au frac.

L’ensemble des propositions a été présenté en fin de parcours lors de la nocturne du  11 décembre 2015 de 18h à 22h.

Retour au haut de la page

 
 
Mise à jour le 1 juillet 2016
Ens de Lyon
15 parvis René Descartes - BP 7000 69342 Lyon Cedex 07 - FRANCE
Tél. : Site René Descartes (siège) : +33 (0) 4 37 37 60 00 / Site Jacques Monod : +33 (0) 4 72 72 80 00