Actualité de l'ENS de Lyon

Conférence de consensus Cnesco-IFÉ, interview d'Olivier Rey

Olivier Rey
Actualité
Description
En charge des partenariats de l'IFÉ, Olivier Rey anime la conférence de consensus Cnesco-IFÉ  sur le redoublement et ses alternatives des 27 et 28 janvier 2015. Il revient sur le rôle de l'IFÉ et les enjeux de cette conférence qui se déroulera à Paris.

En quelques mots, qu’est ce que le Cnesco ?
Le Conseil national d’évaluation du système scolaire a été créé suite à la loi de refondation de l’école en juillet 2013. Il est présidé par Nathalie Mons, une des principales animatrices de la concertation pour la refondation de l’école. Ce conseil a pour mission de proposer une évaluation indépendante du système éducatif. Il réunit des expertises française et internationale afin de faire le lien entre la recherche sur les questions éducatives, le pilotage du système éducatif et les praticiens de l’éducation.
Dès l’origine, il a été positionné sur la question des relations entre le monde de la recherche et celui des pratiques et politiques éducatives. De là, il était relativement logique et naturel que le Cnesco rencontre l’ifé, dont les missions sont proches et complémentaires.
La conférence de consensus porte sur redoublement et ses alternatives. Pourquoi ce thème ?
Le redoublement est une question récurrente dans le système éducatif français. Il concentre des questions-clé qui touchent les relations entre la recherche et les pratiques. La France est l’un des pays qui fait le plus redoubler parmi les pays de l’OCDE. Pourtant, un certain nombre d’études montre que le redoublement est une pratique relativement inefficace du point de vue du progrès des élèves. Malgré ce constat, beaucoup de praticiens éducatifs y restent attachés.  Il nous faut identifier ces raisons pour comprendre cet attachement et tenter de proposer des solutions. Ce qui en jeu dans cette conférence, c’est donc moins la seule question du redoublement que de ses alternatives : de quels moyens peut-on se doter pour permettre aux élèves en difficultés d’accéder à une scolarité normale sans recourir au redoublement ?
Quels sont les enjeux d’une conférence de consensus ?
Une conférence de consensus vise à faire se rencontrer recherche et société, pour établir des constats et des propositions partagés. Elle se déroule en plusieurs étapes et implique de nombreux acteurs de la communauté éducative.
Une première étape consiste à faire un état des savoirs sur le sujet. Puis, vient une phase de questionnement. Un panel d ‘une centaine d’établissements scolaires a ainsi été chargé de formuler des questions, examinées et sélectionnées par le jury,  auxquelles les experts répondront pendant les journées de séance publique du 27 et 28 janvier. Pendant ces deux journées, un jury d’une trentaine de personnes écoutera et analysera ces réponses. Il compte une grande variété d’acteurs de la communauté éducative : professeurs du primaire et du secondaire, chefs d’établissement, inspecteurs, rectrice, lycéens, enseignants-chercheurs, parents d’élèves… A l’issue de ces journées, le jury se réunira pour élaborer ses recommandations et ainsi conclure ces semaines de travail.
Quel rôle joue l’IFÉ dans cette conférence ?
L’IFÉ a été choisi comme co-organisateur car il est à l’interface entre la recherche et les communautés éducatives. Il apporte donc son expérience du dialogue entre chercheurs et praticiens ainsi que son expérience d’organisateur de manifestations scientifiques.
Des membres de l’Ifé sont également sollicités pour leur expertise sur certaines questions directement abordées dans la conférence.
Quelles suites peut-on attendre ?
Après la conférence, diverses ressources pédagogiques vont être proposées aux acteurs de terrain (publications, vidéo, modules de formation, etc.). L’ESENESR et Canopé sont fortement associés à la constitution de ces ressources. Les résultats de la conférence ne doivent pas être transmis uniquement aux experts et aux responsables politiques, mais s’adresser à toute la communauté éducative. Par le biais de ces ressources, les conclusions de cette conférence pourront donc essaimer largement.
La conférence se déroulera les  27 et 28 janvier 2015 à Paris
Le programme
Disciplines