Actualité de l'ENS de Lyon

Vincent Calvez, mathématicien à l'UMPA

Image absente
Portrait
Résumé

Lauréat ERC 2014

Description

Des bactéries aux espèces invasives : des équations pour décrire le vivant

Vincent Calvez est chercheur CNRS à l’Unité de Mathématiques Pures et Appliquées (UMPA) et membre de l’équipe Inria Modélisation numérique en médecine (NUMED). Son projet ERC : analyser un modèle mathématique décrivant le déplacement de bactéries dans le cadre du déploiement d’espèces invasives observées en Australie. Cette approche interdisciplinaire n'est pas seulement un défi mathématique, c’est aussi un réel apport pour mieux appréhender les mouvements collectifs.
Vincent Calvez et ses collaborateurs étaient déjà connus pour avoir développé un modèle mathématique mettant en équation le comportement de bactéries : une approche
notamment mise en lumière en 2014 par la Médaille de bronze CNRS. Ce modèle permet de calculer les répartitions d’individus au cours d’un déplacement, leur vitesse individuelle et collective. Il s’agit d’un modèle mésoscopique inspiré de la théorie des gaz.
Vincent Calvez est issu d’un cursus interdisciplinaire "mathématiques et biologie" de l’ENS de Paris, suivi d’un stage de six mois dans un laboratoire de mathématiques appliquées au Centre for Mathematical Biology de l’université d’Oxford. En 2007, il soutient une thèse sous la direction de Benoît Perthame sur la modélisation mathématique du mouvement collectif des cellules. En 2008, il intègre le CNRS et l'ENS de Lyon, au sein de l’UMPA.
Lire l'intégralité de l'article sur le site du CNRS Rhône-Auvergne
Reportage texte/photo : CNRS-DR7, Sébastien Buthion et Vanessa Cusimano

Le projet ERC


Ce projet ERC se nomme MESOPROBIO (Mesoscopic models for propagation in biology). Il associe Vincent Calvez à Sepideh Mirrahimi, chercheuse CNRS de l’Institut de mathématiques de Toulouse (IMT), et Jimmy Garnier, du Laboratoire de mathématiques de Chambéry (LAMA). L’ERC Starting Grant bénéficie d’un budget qui permettra de financer leurs travaux de recherche de 2015 à 2020.
Disciplines
Mots clés