Actualité de l'ENS de Lyon

Dialogue gène-forme : la forme du tissu contrôle l’expression des gènes

Image absente
Actualité
Résumé

Publication du RDP dans E-Life

Description

C'est une petite fleur toute simple, l'arabette (Arabidopsis) qui a servi de modèle pour l'étude.
Comme l’art de l’origami le démontre, toutes les formes peuvent être générées à partir de plis successifs. En biologie, de nombreux gènes ont été impliqués dans la formation des plis, un processus clé pour le développement. Une équipe du laboratoire Reproduction et développement des plantes (RDP) vient de démontrer qu’en retour, chez les plantes, la forme en plis peut contrôler et stabiliser l’expression des gènes via des signaux mécaniques. Publiés dans la revue eLife le 1er décembre 2015, ces travaux apportent un nouveau regard sur la biologie du développement et ouvrent des perspectives en recherche biomédicale et agronomique.
Communiqué de presse INRA - ENS de Lyon - CNRS - UCBL

illustration-cp-30-11-2015-web_1449048093153-jpgObservation d’un méristème d’inflorescence avec les jeunes organes (boutons floraux) à la périphérie. Sur l’image de gauche, on peut observer l’expression du gène STM (jaune = maximum d’expression) dans les plis et à droite, la carte de courbure de la même zone.
© Benoit Landrein

Référence :

Mechanical stress contributes to the expression of the STM homeobox gene in Arabidopsis shoot meristems. Benoît Landrein, Annamaria Kiss, Massimiliano Sassi, Aurélie Chauvet, Pradeep Das, Millan Cortizo, Patrick Laufs, Seiji Takeda, Mitsuhiro Aida, Jan Traas, Teva Vernoux, Arezki Boudaoud et Olivier Hamant. eLife, Dec, 1st, 2015.
Mots clés