Actualité de l'ENS de Lyon

Le microbiote intestinal : un nouvel allié pour une croissance optimale

Souris microbiote intestinal modifié, publi François Leulier IGFL ENS Lyon - photo Vincent Moncorgé
Actualité
Résumé

Publication IGFL dans Science

Description

Chez la souris, le microbiote intestinal est nécessaire à une croissance post-natale optimale et contribue donc à la détermination de la taille des individus adultes. Noter la différence de taille entre ces deux souris : celle de gauche a été élevée avec son microbiote intestinal; celle de droite est dépourvue de microbiote intestinal. La colonisation bactérienne des souris est illustrée par la présence ou l'absence de colonies bactériennes sur un milieu de culture bactérien gélosé. © Vincent Moncorgé.
Le microbiote intestinal est nécessaire à une croissance post-natale optimale et contribue à la détermination de la taille des individus adultes, notamment en cas de sous-alimentation. L’élément clé de cette relation est le facteur de croissance Insulin-like Growth Factor-1 (IGF-1) dont la production et l’activité sont en partie contrôlées par le microbiote. C’est ce que viennent de démontrer, chez la souris, des chercheurs de l’Institut de génomique fonctionnelle de Lyon (CNRS/ENS Lyon/Université Claude Bernard Lyon 1), du laboratoire CarMeN (Inserm/Inra/Université Claude Bernard Lyon 1/Insa Lyon) , et de l’unité BF2I (Inra/Insa Lyon) . Ces résultats, publiés le 19 février 2016 dans Science en collaboration avec des chercheurs de l'Académie des sciences de la République tchèque, montrent de plus que certaines souches de bactéries intestinales, appartenant à l’espèce Lactobacillus plantarum, peuvent favoriser la croissance post-natale des animaux, ouvrant ainsi une nouvelle piste pour lutter contre les effets délétères de la sous-nutrition chronique infantile. Lire la suite en ligne sur le site du CNRS
Communiqué de presse commun CNRS / Inserm / ENS de Lyon / UCBL / Insa / Inra

Références :
Lactobacillus plantarum strain maintains growth of infant mice during chronic undernutrition. Martin Schwarzer, Kassem Makki, Gilles Storelli, Irma Machuca-Gayet, Dagmar Srutkova, Petra Hermanova, Maria Elena Martino, Severine Balmand, Tomas Hudcovic, Abdelaziz Heddi, Jennifer Rieusset, Hana Kozakova, Hubert Vidal, François Leulier. Science, 19 février 2016.

François Leulier


Responsable de l'équipe Génomique fonctionnelle des interactions Hôte/Bactéries, François Leulier est l'auteur principal de cette publication. Plusieurs articles web de l'école ont été consacrés à ce jeune chercheur, qui a intégré l'Institut génomique fonctionnelle de Lyon (IGFL) en septembre 2012. 
Titulaire d'une ERC, François Leulier s'est vu décerner la Médaille de bronze du CNRS en 2013. Il a été nommé EMBO Young investigator en 2014.
Suivre les travaux de l'équipe de François Leulier sur Twitter.

Retombées presse


[traitement;rss;http://eu.vocuspr.com:8080/Publish/2943848/FocusPUBLImicrobiote.xml]
Disciplines
Mots clés