Actualité de l'ENS de Lyon

De plus en plus d'énergie dans nos nano-batteries

Image absente
Publication
Résumé

Publication du laboratoire de chimie

Description

 

Capacité de stockage et durée de vie, deux paramètres clés qui caractérisent les performances des batteries. Un nouveau matériau capable de stocker une grande quantité d’énergie dans un faible volume et ne montrant aucune usure après plus de 1 000 cycles de charge/décharge existerait donc ? Eh bien oui, des chercheurs du Laboratoire de chimie (CNRS/Université de Lyon/ENS Lyon), avec des chercheurs de l’Université des sciences et technologies de Cracovie l’ont réalisé.
Pour cela, ils sont partis d’un composé à base d’oxyde de titane et de lithium, déjà connu pour sa forte capacité à stocker de l’énergie, en cherchant à augmenter sa durée de vie. Ils ont ainsi modifié sa morphologie en augmentant sa porosité à l’échelle microscopique. Résultat : ils ont obtenu un matériau dont la capacité de stockage augmente au cours des 300 premiers cycles et se stabilise ensuite sans présenter aucun signe de fatigue après un millier de cycles. Sans compter qu’ils ont réussi à recharger de manière ultra-rapide cette nano-batterie (moins de deux minutes) sans en affecter fortement les performances. Ces avancées permettent d’envisager son utilisation industrielle à grande échelle dans les batteries lithium-ion. Ces travaux font l’objet d’une publication dans la revue Nature Communications.
Références : Hierarchically structured lithium titanate for ultrafast charging in long-life high capacity batteries - Mateusz Odziomek, Frédéric Chaput, Anna Rutkowska, Konrad Świerczek, Danuta Olszewska, Maciej Sitarz, Frédéric Lerouge & Stephane Parola - Nature Comm. 26 mai 2017 - 10.1038/ncomms15636
En savoir plus sur le site de l'Institut national de Chimie du CNRS

Disciplines
Mots clés