Actualité de l'ENS de Lyon

La serpentine, un indicateur du risque de séismes

Actualité
Résumé

"Pour la Science", février 2010

Description

La serpentine, roche peu visqueuse qui se forme dans le manteau terrestre, atténue les risques de séisme. Grâce aux travaux du Laboratoire des Sciences de la Terre on sait désormais la repérer.

« Le séisme d'Haïti l'a dramatiquement rappelé en janvier, le risque sismique est difficile à prévoir. Les géophysiciens essaient de l'estimer, et peu à peu des progrès se font jour. Lucile Bezacier et Bruno Reynard, du Laboratoire des sciences de la Terre à l'École normale supérieure de Lyon (en cotutelle avec le CRNRS et UCB-Lyon1), ont mis en évidence une nouvelle méthode d'évaluation de ce risque fondée sur une roche particulière, la serpentine, roche peu visqueuse : là où elle est présente, dans les zones sensibles, la probabilité de tremblements de terre est moindre qu'ailleurs ». Ainsi commence l'article de Loïc Mangin dans « Pour la Science » . Cet article fait suite à une publication de Lucile Bezacier dans Earth and Planetary science letters vol. 289, pp. 198-208, 2010.