Accès direct au contenu

 

logo du site ENS

Logo du site Ens Lyon

Recherche
30 ans de l'ENS de Lyon

Accueil  >  ENS de Lyon > Recherche > Soutenances de thèses > Thèses en sc. exactes et exp.

Imprimer

La souris humanisée : modèle d'étude in vivo du processus leucémogène induit par HTLV-1

Soutenance de thèse
Soutenance de thèse de Mme Eléonore PERES du LBMC sous la direction de Mme Madeleine DUC DODON
29 septembre 2017
14h00

Lieu(x) :

Site Monod - 46 allée d'Italie
Amphi Schrödinger - Site Monod - ENS de Lyon
La leucémie T de l’adulte (ATL), caractérisée par une prolifération incontrôlée de lymphocytes T-CD4+ activés, se développe chez des individus infectés par le virus T-lymphotrope humain (HTLV-1). Plusieurs décennies asymptomatiques séparent l’infection de l’apparition de l’ATL, rendant complexe la compréhension des étapes initiales de la leucémogenèse chez les patients.

Le modèle de la souris humanisée dans laquelle est reconstitué un système hémato-lymphoïde humain est pertinent pour étudier ces étapes depuis l’infection par HTLV-1 jusqu’à l’apparition de la lymphoprolifération. Grâce à ce modèle, mes travaux de thèse ont aidé à mieux comprendre deux mécanismes importants. D’abord, le rôle du chimiotactisme dans le contact cellule infectée-cellule non infectée in vivo. En inhibant la sécrétion de leukotriène B4, un chimioattractant, les souris humanisées ont une charge provirale plus faible que les souris témoins et la prolifération des CD4+ activés est réduite, indiquant le rôle du leukotriène B4 dans la primo-infection. Ensuite, j’ai étudié l’implication des protéines PDZ, dont certaines interagissent avec le PBM (PDZ Binding Motif) de la protéine virale Tax, dans l’initiation de la leucémogenèse in vivo.

Pour cela j’ai infecté des souris humanisées avec un provirus sauvage ou tronqué du domaine PBM et montré, dès 5 semaines après infection, que l’interaction de ce domaine avec des protéines PDZ accélère la prolifération des CD4+ activés et perturbe l’expression de gènes impliqués dans l’organisation du cytosquelette et des voies de l’apoptose. Mes résultats proposent ainsi une approche thérapeutique innovante et un modèle adapté pour la tester.



Mots-clés : Leucémie T de l’adulte, HTLV-1, souris humanisée, leucémogenèse

Retour au haut de la page

Pôle Recherche
 
 
Mise à jour le 5 septembre 2017
Ens de Lyon
15 parvis René Descartes - BP 7000 69342 Lyon Cedex 07 - FRANCE
Tél. : Site René Descartes (siège) : +33 (0) 4 37 37 60 00 / Site Jacques Monod : +33 (0) 4 72 72 80 00