Actualité

Vincent Bayle - Médaille de cristal du CNRS 2020

Vincent Bayle - Médaille de cristal du CNRS 2020

Vincent Bayle, spécialiste en microscopie et traitement d’images au sein de l’équipe Signalisation cellulaire et endocytose de notre laboratoire, a reçu la médaille de cristal du CNRS cette année ! Félicitations !

" J’ai découvert l’imagerie lors de mon doctorat en biologie végétale. Ce fut une révélation ! Avec le microscope confocal que j’avais à disposition, j’observais le vivant à l’échelle cellulaire, tel que je le voyais dans un célèbre dessin animé de mon enfance. Après un postdoctorat, j’ai été recruté à Lyon pour développer de nouvelles approches d’analyse d’images et de quantification. L’équipe s’intéresse à la signalisation lipidique dans le développement des plantes. La mise au point de techniques d’imagerie en super-résolution in vivo nous a permis de mettre en évidence un réseau dynamique au sein de la membrane plasmique et la formation de domaines de quelques dizaines de nanomètres de diamètre, impliqués dans la transduction du signal en réponse à un stimulus ou au cours du développement. "

Pour plus d’info : https://www.cnrs.fr/fr/talents/cnrs?medal=42


Yoan Coudert elected in the SFBD Board

Yoan Coudert elected in the SFBD Board

SFBD, Société Française de Biologie du Développement is the French Socity of Biology and Development.

Elections for the 2021 board renewal were organized December 1st-15th 2020. Congratulations to Yoan Coudert, who was also elected in the board. We are happy that he will be able to contribute with a green sound in the board.

See more on the SFBD website.


Les membranes biologiques : des structures dynamiques

Les membranes biologiques : des structures dynamiques

"Les membranes biologiques constituent des édifices dynamiques. En effet, les composés membranaires (protéines et lipides) diffusent latéralement, bien qu’un certain nombre de mécanismes limitent cette diffusion. De plus, la composition des deux feuillets diffère, grâce à des transferts actifs de lipides d’une hémimembrane à l’autre. Enfin, les éléments constituant les membranes peuvent varier dans le temps, du fait d’échanges vésiculaires ou non vésiculaires."

Mehdi Doumane, professeur agrégé et ancien doctorant de notre laboratoire écrit sur Planet Vie


ERC Consolidator Grant for Yvon Jaillais

ERC Consolidator Grant for Yvon Jaillais

Félicitations à Yvon Jaillais pour son succés !

Le Conseil européen de la recherche (ERC) annonce les lauréats des bourses Consolidator, qui soutiennent chaque année de nombreux projets de scientifiques en milieu de carrière. Cette année, parmi les 12 lauréats CNRS de la bourse Consolidator 4 sont dans un laboratoire INSB.
Voir plus : https://insb.cnrs.fr/fr/cnrsinfo/laureats-insb-de-lerc-consolidator-2020

Yvon Jaillais est biologiste cellulaire de formation. Il réalise sa thèse dans l’équipe de Thierry Gaude au laboratoire RDP à l’Ecole normale supérieure (ENS) de Lyon. En 2008, il rejoint pour quatre ans l’équipe de Joanne Chory à l’Institut Salk en Californie dans le cadre de bourses postdoctorales attribuées par l’Organisation européenne de biologie moléculaire (EMBO) puis par la Fondation Kirby. Il est recruté au CNRS en octobre 2011 en tant que chargé de recherche de première classe et dirige, depuis 2015, l’équipe « Signalisation cellulaire et endomembranes » au sein du laboratoire RDP à Lyon. Les travaux menés par cette équipe visent à comprendre le développement des plantes à travers le rôle des lipides. En 2013, son équipe bénéficie du soutien d’une ERC starting grant (projet APPL), puis de l’Agence nationale de la recherche (ANR). L’ensemble de ses travaux est récompensé en 2007 par le Prix Axa-Académie des sciences, en 2008 par le Prix « Jeune chercheur » de la ville de Lyon et en 2014 par le prix Paoletti de l’institut des sciences biologiques du CNRS.
Voir plus : https://insb.cnrs.fr/fr/personne/yvon-jaillais-2


Des cellules aplatissent leurs voisines pour former un organe allongé

Des cellules aplatissent leurs voisines pour former un organe allongé

Congratulations to this highly interdisciplinary collaboration ! Just appeared in Plos Biology :

Gradient in cytoplasmic pressure in germline cells controls overlying epithelial cell morphogenesis

Abstract

It is unknown how growth in one tissue impacts morphogenesis in a neighboring tissue. To address this, we used the Drosophila ovarian follicle, in which a cluster of 15 nurse cells and a posteriorly located oocyte are surrounded by a layer of epithelial cells. It is known that as the nurse cells grow, the overlying epithelial cells flatten in a wave that begins in the anterior. Here, we demonstrate that an anterior to posterior gradient of decreasing cytoplasmic pressure is present across the nurse cells and that this gradient acts through TGFβ to control both the triggering and the progression of the wave of epithelial cell flattening. Our data indicate that intrinsic nurse cell growth is important to control proper nurse cell pressure. Finally, we reveal that nurse cell pressure and subsequent TGFβ activity in the stretched cells combine to increase follicle elongation in the anterior, which is crucial for allowing nurse cell growth and pressure control. More generally, our results reveal that during development, inner cytoplasmic pressure in individual cells has an important role in shaping their neighbors.


Nicolas Doll reçoit le prix de la Fondation Bettencourt Schueller

Nicolas Doll reçoit le prix de la Fondation Bettencourt Schueller

Extraits du COMMUNIQUÉ DE PRESSE de la Fondation Bettencourt Schueller
Paris, le 1er décembre 2020

LA FONDATION BETTENCOURT SCHUELLER DÉCERNE SES PRIX SCIENTIFIQUES À 20 CHERCHEURS D’EXCEPTION DANS LES SCIENCES DE LA VIE

La Fondation Bettencourt Schueller a décerné le 30 novembre 2020 ses prix scientifiques à 20 chercheurs dont les travaux contribuent au progrès des connaissances scientifiques dans le but d’améliorer la santé humaine. La dotation totale de ces prix s’élève à près de 2 millions d’euros.

A travers quatre prix annuels, la Fondation Bettencourt Schueller soutient et encourage les chercheurs et leurs équipes à des moments-clés de leur carrière  : le Prix Liliane Bettencourt pour les sciences du vivant, le Prix Bettencourt Coups d’élan pour la recherche française, la dotation du programme ATIP-Avenir et le Prix Bettencourt pour les jeunes chercheurs.

PRIX BETTENCOURT POUR LES JEUNES CHERCHEURS

Ce prix récompense 14 jeunes docteurs en sciences ou docteurs en sciences et en médecine au début de leur carrière, pour leur permettre de réaliser leur séjour de recherche post-doctorale à l’étranger (montant de la dotation  : 25 000 €).

Karen Aymonnier, «  Lumière sur les interactions entre cellules sanguines : promesse de nouvelles voies thérapeutiques »
Harvard Medical School, Boston, Etats-Unis
Romain Bourboulou, «  L’hippocampe, complément circonstanciel de lieu  ?  »
University College of London, Royaume-Uni 

Roman Chabanon, «  De nouvelles approches thérapeutiques pour stimuler l’immunité contre certains cancers »
Institute of Cancer Research, Londres, Royaume-Uni

Lise Dauban, «  L’organisation du génome  : et si on y mettait un peu d’ordre  ?  »
Netherlands Cancer Institute, Amsterdam, Pays-Bas

Nicolas Doll, «  La mort cellulaire des graines, un facteur de progrès agronomique »
Center for Plant Systems Biology, Gand, Belgique

Tiphaine Douanne, «  Identifier les mécanismes de défense immunitaire pour innover dans la recherche contre le cancer  »
Institut de recherche médicale de Cambridge, Royaume-Uni

Gautier Follain, «  Cancer du pancréas  : agir sur les cellules pour bloquer les métastases  »
Centre de biosciences de Turku, en Finlande

Mathilde Gauchier, «  Comprendre comment les séquences répétées d’ADN modifient l’activité du génome »
National Institute of Child Health and Human Development, Bethesda, Etats-Unis

Alicia Lardennois, «  Coordonner les mouvements des cellules : une histoire de communication ? »
Institut de Biologie cellulaire et de Neurosciences de l’Université Goethe, Francfort, Allemagne

Maxime Maheu, «  Des algorithmes, des souris et des hommes  : au cœur des mécanismes de l’apprentissage  »
University Medical Center, Hambourg, Allemagne

Benoit de Pins, «  Réchauffement climatique  : la biochimie au chevet de la planète  »
Weizmann Institute of Science, Rehovot, Israël

Bernard Srour, «  L’hygiène de vie, facteur prédictif de la longévité  ?  »
Centre Allemand de Recherche sur le Cancer, Heidelberg, Allemagne

Mateusz Trylinski, «  Décrypter le processus de formation des organes pendant le développement animal  »
University College à Londres et Cambridge, Royaume-Uni

Simon Ville, «  Mieux comprendre les mécanismes de rejet lors des transplantations du rein greffon  »
Cambridge Biomedical Campus, Cambridge, Royaume-Uni


PopScience Podcast - Architecture biomimétique : le nouveau souffle du bâtiment

PopScience Podcast - Architecture biomimétique : le nouveau souffle du bâtiment

À écouter ce podcast de Pop’Sciences, avec notamment Téva Vernoux, directeur de notre laboratoire.

"Quand nos constructions s’inspirent du vivant pour mieux s’intégrer à leur environnement.

Deux frères, architecte et biologiste, unissent leurs efforts de recherche pour développer des solutions de construction et de rénovation des bâtiments moins énergivores et directement inspirés de la nature. Un entretien pour deviner en quoi le biomimétisme peut faire entrer l’architecture dans l’ère de la transition écologique et énergétique.

Qu’est ce que le biomimétisme en architecture ? Dans quelles ressources naturelles nos invités puisent-ils leur inspiration ? En quoi la démarche biomimétique peut-elle révolutionner le secteur du bâtiment qui représente encore 30% des émissions nationales de gaz à effet de serre.

Léonard de Vinci conseillait à ses élèves d’aller "prendre leurs leçons dans la nature" ; pourquoi s’en priver ?


Cet épisode est coproduit avec le podcast Bioinspi

Le premier podcast en France qui vous raconte les histoires fascinantes sur la nature en vous éveillant au biomimétisme et à la bio-inspiration !"


Prix Foulon de l'Académie des sciences pour Olivier Hamant

Prix Foulon de l’Académie des sciences pour Olivier Hamant

Félicitations à Olivier Hamant, pour son prix Foulon accordé par l’Académie des sciences !

L’Académie des sciences remet chaque année près de quatre-vingt prix couvrant l’ensemble des domaines scientifiques, aussi bien fondamentaux d’appliqués. Cette année, dix des soixante-six prix décernés impliquent des chercheurs ou des laboratoires rattachés à l’Institut des sciences biologiques du CNRS.


A network of transcriptional repressors modulates auxin responses - in Nature

A network of transcriptional repressors modulates auxin responses - in Nature

The paper envolving the SIGNAL team, the EpiCDev team and many great collaborators is out ! Congratulations to all the authors !

Abstract
The regulation of signalling capacity, combined with the spatiotemporal distribution of developmental signals themselves, is pivotal in setting developmental responses in both plants and animals1. The hormone auxin is a key signal for plant growth and development that acts through the AUXIN RESPONSE FACTOR (ARF) transcription factors2,3,4. A subset of these, the conserved class A ARFs5, are transcriptional activators of auxin-responsive target genes that are essential for regulating auxin signalling throughout the plant lifecycle2,3. Although class A ARFs have tissue-specific expression patterns, how their expression is regulated is unknown. Here we show, by investigating chromatin modifications and accessibility, that loci encoding these proteins are constitutively open for transcription. Through yeast one-hybrid screening, we identify the transcriptional regulators of the genes encoding class A ARFs from Arabidopsis thaliana and demonstrate that each gene is controlled by specific sets of transcriptional regulators. Transient transformation assays and expression analyses in mutants reveal that, in planta, the majority of these regulators repress the transcription of genes encoding class A ARFs. These observations support a scenario in which the default configuration of open chromatin enables a network of transcriptional repressors to regulate expression levels of class A ARF proteins and modulate auxin signalling output throughout development.

- You have access to the article here.
- INSB (Institu des Sciences Biologiques) talks about it here.


Vincent Bayle - Médaille de cristal du CNRS 2020

Vincent Bayle - Médaille de cristal du CNRS 2020

Vincent Bayle, spécialiste en microscopie et traitement d’images au sein de l’équipe Signalisation cellulaire et endocytose de notre laboratoire, a reçu la [médaille de cristal du CNRS cette année->https://www.cnrs.fr/fr/talents/cnrs?medal=42 ! Félicitations !

" J’ai découvert l’imagerie lors de mon doctorat en biologie végétale. Ce fut une révélation ! Avec le microscope confocal que j’avais à disposition, j’observais le vivant à l’échelle cellulaire, tel que je le voyais dans un célèbre dessin animé de mon enfance. Après un postdoctorat, j’ai été recruté à Lyon pour développer de nouvelles approches d’analyse d’images et de quantification. L’équipe s’intéresse à la signalisation lipidique dans le développement des plantes. La mise au point de techniques d’imagerie en super-résolution in vivo nous a permis de mettre en évidence un réseau dynamique au sein de la membrane plasmique et la formation de domaines de quelques dizaines de nanomètres de diamètre, impliqués dans la transduction du signal en réponse à un stimulus ou au cours du développement. "

Pour plus d’info : https://www.cnrs.fr/fr/talents/cnrs?medal=42