UMR 5672

logo de l'ENS de Lyon
logo du CNRS logo UCBL
You are here: Home / Physics Lab / News / Le laboratoire partenaire d'un projet European Quantum Flagship

Le laboratoire partenaire d'un projet European Quantum Flagship

Réseaux quantiques et radar quantique basés sur l’action fantôme à distance d’Einstein.

Mécanique quantique ?

La plupart d’entre nous considérons la mécanique quantique comme une boîte à outils mathématique complexe et difficile d’accès qui est nécessaire à la compréhension de la structure des atomes et de la matière à un niveau fondamental.

En même temps, nous savons que ce formalisme a le potentiel de générer dans un futur pas si lointain des applications disruptives pour notre vie de tous les jours. Parmi les exemples de technologies quantiques envisagées figurent en bonne place des ordinateurs supérieurs, de la communication garantie sans espionnage et de nouveaux détecteurs.

Le programme Quantum Flagship

De manière à rester compétitifs face aux autres mastodontes que sont les États-Unis, la Chine et le Japon, l’Union Européenne a récemment mis en place un programme phare de 10 ans de recherche et développement dans ce domaine.

Dans le premier appel hautement compétitif de ce programme (140 projets soumis), une bourse a été décernée à un consortium dont fait partie Benjamin Huard de l'équipe Physique statistique, Hydrodynamique, Non-linéarité du laboratoire. Le consortium réunit des groupes reconnus d’Allemagne, d'Espagne, de Finlande et du Portugal ainsi que la société de technologies Cryogéniques Oxford Instruments Nanotechnology Tools Ltd. du Royaume-Uni et le spécialiste espagnol en technologies micro-ondes, TTI Norte S.L.

QMiCS

Le projet s’intitule "Micro-ondes Quantiques pour la Communication et la Détection" (QMiCS). Comme son nom l'indique, QMiCS vise à mettre en place les bases technologiques pour permettre l’amélioration quantique de la communication et de la détection.

L’idée sous-jacente consiste à exploiter le fait que, près de la température nulle, les circuits supraconducteurs sont capables d’émettre de la lumière micro-onde possédant une propriété particulière appelée intrication. Surnommée "action fantôme à distance" par Albert Einstein, l’intrication caractérise des corrélations plus fortes que ce que permet l’électrodynamique classique.

À partir de là, le prototype de réseau local capable de connecter des processeurs quantiques et une preuve de principe de radar quantique avec une sensibilité améliorée seront développés à l’ENS de Lyon.

En savoir plus