UMR 5672

logo de l'ENS de Lyon
logo du CNRS logo UCBL
You are here: Home / Physics Lab / Defenses / Soutenance de Clément Picard

Soutenance de Clément Picard

Mise en suspension de particules immergées par injection d'air
When Jul 05, 2018
from 02:00 PM to 04:00 PM
Where Amphithéâtre Schrödinger
Attendees Clément Picard
Add event to calendar vCal
iCal

Nous avons étudié expérimentalement la mise en suspension de particules lorsque l'on injecte du gaz à la base d'une couche de grains immergée dans un liquide, en géométrie confinée (cellule de Hele-Shaw). En configuration verticale, le système atteint toujours un régime stationnaire résultant de la compétition entre l'entraînement des grains par la remontée des bulles, et leur sédimentation. Un modèle phénoménologique permet d'expliquer les propriétés de la suspension ainsi formée, et du lit granulaire non affecté par la remontée de gaz. L'effet de la gravité effective dans le système est ensuite considéré. Lorsqu'un état stationnaire existe, la taille du lit granulaire présente un maximum pour un angle d'inclinaison de la cellule de 30-40 degrés environ. Cette observation s'explique par un phénomène particulier de sédimentation, l'effet Boycott. Les propriétés statistiques de la suspension (densité, homogénéité) et des bulles (taille, forme, orientation) ont été caractérisées. On montre en particulier que l'on atteint un plateau pour l'aire de contact entre les trois phases (gaz/liquide/solide) en fonction du débit, indépendamment de la gravité effective, résultat important dans le cadre d'applications à des réactions catalytiques. Enfin, une large exploration de la gamme des paramètres montre, pour des cellules inclinées et certaines valeurs de débit de gaz, l'existence d'un régime oscillant : la taille du lit granulaire varie entre un état "creusé" (suspension très dense) et un état "comblé" (suspension peu concentrée). Une explication est proposée pour les temps de montée et de descente de ces oscillations.