Pourquoi ?

A propos de la création du PSMN et du CBP

“Les sciences du calcul seront l’outil majeur du XXIe siècle” (PITAC report: Computational Science: Ensuring America’s Competitiveness, President’s Information Technology Advisory Committee, USA, June 2005)

L’outil numérique rend possible la résolution des équations fondamentales des sciences mathématiques; Il est indispensable pour le stockage et l’analyse de données expérimentales, en croissance exponentielle.

En effet, l’outil informatique a acquis un statut d’instrument incontournable dans l’intégration de nos connaissances et la maîtrise des systèmes complexes.

Si ce constat est déjà ancien pour les sciences de la nature, qui se sont approprié l’ordinateur comme instrument, les développements récents des humanités numériques montrent qu’il est tout aussi valable pour les sciences humaines et sociales. Pour chacune des étapes de la démarche scientifique, il est donc nécessaire de disposer d’une informatique dédiée à la recherche, capable d’accompagner, sinon d’anticiper, les besoins des chercheurs.

Ensemble, le PSMN et le CBP assurent le rôle d’un centre de ressources et compétences en informatique pour la recherche à l’ENS de Lyon. Ils offrent des services aux capacités spécifiques, complémentaires de celles de ses laboratoires.

Le PSMN est un méso-centre de calcul haute performance regroupant et mutualisant les moyens au sein de l’école. La disponibilité de ressources de calcul et de stockage adéquates constitue un atout essentiel pour le progrès en sciences numériques, mais il y en a d’autres tout aussi importants.

La focalisation sur le “silicium”, les (peta)flops et les (peta)octets, a des limitations inhérentes qui se révèlent dans une analogie avec les ordinateurs personnels; leur impact sur le monde moderne ne s’explique pas par l’explosion de leurs capacités en soi mais par le développement parallèle de logiciels d’application et par la motivation et le savoir faire des utilisateurs : la même logique s’applique en science.

Avec le CBP, l’ENS a mis en place une des premières “maisons de la modélisation” en France avec une infrastructure numérique (salle de TP, serveurs, forge logicielle, outils de travail collaboratif, etc.), des bureaux, des salles de séminaire et conférences, dans le cadre d'une mission de soutien pour la recherche, la formation et l’animation scientifique.

accueil/quiquoi.txt · Dernière modification: 2017/03/14 17:42 par cpetit