Liens transverses ENS de Lyon

Agenda de l'ENS de Lyon

Mechanism of viral immunostimulatory signal transmission from infected cells to plasmacytoid dendritic cells Mécanisme de transmission de signal viral immunostimulateur des cellules infectés aux cellules dendritiques plasmacytoïdes par contacts cellulaire

Soutenance de thèse

Vendredi 16 déc 2016
14h30
Soutenance de thèse de Mme Sonia ASSIL du CIRI sous la direction de Mme Marlène DREUX

Intervenant(s)

Soutenance de thèse de Mme Sonia ASSIL du CIRI sous la direction de Mme Marlène DREUX

Description générale
Les cellules dendritiques plasmacytoides (pDCs), spécialisées dans la réponse antivirale, produisent de fortes quantités d’interféron (IFN) lorsqu’elles sont en contact avec des cellules infectées par des virus. Pourtant, les pDCs sont réfractaires à l’infection. Ce mécanisme d’activation de la réponse antivirale par le contact physique avec les cellules infectées, nouvellement découvert, constituerait un aspect général des voies de défense de l’hôte contre les virus.
En utilisant le virus de l’hépatite C et de la Dengue comme modèle viral, nous avons démontré que les pDCs établissent des contacts avec les cellules infectées, au niveau desquels une réorganisation moléculaire est observée. La polarisation d’éléments cellulaires, notamment des régulateurs du cytosquelette et de la machinerie d’endocytose, en direction du contact favoriserait son établissement et/ou sa stabilisation ainsi qu’une transmission efficace d’éléments viraux, ensuite reconnus par les pDCs. Nous avons également démontré que les pDCs effectuent des contacts plus stables et plus polarisés avec des cellules infectées que des cellules non infectées. Ces interactions présentent des similarités avec les synapses, contacts cellulaires organisés impliqués dans la communication cellulaire. Notamment, les synapses immunologiques sont jouent un rôle important dans l’activation de la réponse immunitaire adaptative. Nous proposons donc de nommer ces contacts activateurs de pDCs des « synapses immunologiques innées ». Ce mécanisme représenterait un processus de reconnaissance des infections par les pDCs généralisable à différents types de virus, par « scan » du statut infectieux des cellules par contact. Nos résultats suggèrent également que des éléments viraux s’accumulent au niveau des contacts. Ces éléments diffèrent en fonction du type d’infection. Notamment, dans un contexte des virus de la Dengue et le rétrovirus HTLV-1, nous avons ainsi mis en évidence un rôle dans l’activation de la réponse antivirale de structures virales non canoniques, différentes des particules virales infectieuses, dites « classiques ». Notre travail apporte un nouvel angle d’analyse de l’activation des pDCs et des stratégies de détection des infections virales par l’hôte.
Complément

Amphi Pasteur - Tour CERVI

Disciplines