Liens transverses ENS de Lyon

Actualité de l'ENS de Lyon

Inauguration de la salle des thèses Chantal Rabourdin-Combe

Image absente
Actualité

Résumé
Description
Dévoilement de la plaque en l'honneur de Chantal Rabourdin-Combe. De gauche à droite : Jacques Samarut, Denis Combe et Olivier Faron. V. Brault/ENS Lyon
« Vous tous, anciens collaborateurs, anciens étudiants, mentors, maîtres à penser, vous êtes ici aujourd’hui parce que Chantal a marqué votre vie tout comme elle a marqué les nôtres ». Pour masquer son émotion, sans doute, Jacques Samarut avait pris une voix de tribun pour évoquer Chantal Rabourdin-Combe et s’adresser aux nombreux participants de ce symposium intitulé : "De l'immunologie à la biologie des sytèmes" organisé en hommage à la chercheuse.
« Il y a 26 ans, elle arrivait à Lyon. Il y a un an et demi elle nous quittait après un dur combat contre la maladie ». Pendant 25 ans Chantal Rabourdin-Combe a été une formidable bâtisseuse. Le Biopôle de Gerland porte et portera sa marque. Elle voulait un centre d’immunologie. Elle défend le dossier avec la fougue qu’on lui connait. L’IFR 128 voit le jour en 2003. Chantal a également développé l’enseignement en immunologie fondamentale. C’est grâce à elle que le master Biosciences de Lyon jouit aujourd’hui d’une renommée internationale.
Chantal Rabourdin-Combe savait surtout organiser le futur. Comme le souligne Jacques Samarut : « D’abord directrice de la recherche de l’ENS de Lyon (sciences), puis pour la nouvelle ENS de Lyon, cette petite femme énergique venant du monde des sciences dures arrive à rallier les scientifiques et les humanistes. C’était une pédagogue passionnée et attentive. Nous lui rendrons hommage en inaugurant la salle Chantal Rabourdin-Combe. La salle des thèses est le lieu légitime et emblématique : c’est là que recherche et sciences se retrouvent ».
Un bel hommage scientifique et un hommage humain.
samarut-crc-200px-amphi_1364307466932-jpgChantal Rabourdin-Combe était professeur UCBL. Germain Gillet, Vice-président Recherche de l’Université Claude Bernard Lyon 1 a souligné la contribution majeure jouée par Chantal dans la structuration du site de Gerland et la collaboration étroite entre Lyon 1 et l’ENS de Lyon.  « Nous allons continuer le chemin qu’elle a tracé » a déclaré Charles Auffray de l'European institute for systems biology and medicine. (EISBM)
Philippe Kourislky du Collège de France était parmi les témoins. Il a évoqué  Rabourdinette, cette boule d’énergie positive. Et a donné une conférence sur l’immunologie, « jeu du hasard et de la spécificité ». Avant de poser humblement la question : « Je me demande ce qu’il faut enseigner à nos étudiants… ».

L'oeuvre de chantal rabourdin-Combe en quelques dates


1987 : rejoint l'ENS de Lyon où elle participe à la création du Laboratoire de Biologie Moléculaire de la Cellule. Son équipe mène des recherches sur les mécanismes de l'immunosuppression induite par le virus de la rougeole.

1998 :
crée l'Unité d'Immunobiologie Fondamentale et Clinique dans le cadre du CERVI (Centre d'Etudes et de Recherche en Virologie et Immunologie).
2003 : fonde l'Institut Fédératif de Recherche Biosciences Lyon-Gerland (IFR 128), qu'elle dirige jusqu'en 2008.
2006 : participe en 2006 à la création du RTRA (Réseau Thématique de Recherche Avancé) Innovation en Infectiologie Finovi, dont elle assure la direction adjointe jusqu'en novembre 2007.
Professeur d'université classe exceptionnelle à l'Université Claude Bernard Lyon 1, Chantal Rabourdin-Combe dirige la Recherche à l'ENS de Lyon de juillet 2008 à janvier 2011.
Mots clés