Liens transverses ENS de Lyon

Actualité de l'ENS de Lyon

Un atelier d’écriture scientifique à Conakry, en partenariat avec la revue Lectures

photographie prise lors de l'ouverture de l'atelier
Actualité

Résumé

Un atelier où l’écriture scientifique est abordée comme une compétence non seulement linguistique mais aussi sociale, dont il importe de maîtriser les codes, dans un contexte de communications internationales au sein de l’espace francophone.

Description


En Afrique de l’ouest, si la plupart des jeunes chercheur·es en sciences sociales bénéficient d’une expérience solide en termes d’enquête, ils sont pénalisés par une capacité rédactionnelle plutôt faible, qui leur ferme souvent l’accès à la publication dans les revues scientifiques francophones.

Une initiative de notre collègue Frédéric Le Marcis, professeur d’anthropologie actuellement accueilli au Centre de recherche et de formation en infectiologie de Guinée (Cerfig), a permis de lancer en janvier 2021 un atelier d’écriture scientifique à Conakry, en partenariat avec la revue Lectures et grâce à un financement de l’Ambassade de France en Guinée.

En 2019, la revue Lectures s’était déjà associée à un premier atelier d’écriture, organisé à Niamey par le Lasdel et animé par un élève de l’ENS de Lyon, Thomas Veret. Cette année, c’est sa rédactrice en chef, Agnès Cavet, qui encadre l’atelier de Conakry.

Deux groupes d’une dizaine de jeunes chercheur·es en socio-anthropologie et en santé publique se sont engagés dans cette formation de huit journées, échelonnée sur deux mois. L’écriture scientifique y est abordée comme une compétence non seulement linguistique mais aussi sociale, dont il importe de maîtriser les codes, dans un contexte de  communications internationales au sein de l’espace francophone. L’implication de Lectures permet d’offrir un débouché concret à l’atelier : chaque participant·e a choisi un ouvrage récent de sciences sociales et en prépare un compte rendu de lecture, qui pourra être publié sur le site de la revue à l’issue de la formation. 

Cette deuxième expérience confirme bien la réalité du besoin et l’intérêt de la formule de l’atelier : assidus et motivés, les participants peuvent mesurer leurs progrès au fil des exercices individuels et collectifs qui leur sont proposés.

En s’inscrivant dans une collaboration Nord-Sud, l’ENS de Lyon met en partage son expérience de formation à l’écriture, comme compétence clé pour favoriser l’inclusion et la reconnaissance des universitaires africains au sein de la communauté scientifique. Pérenniser ce geste de solidarité en reproduisant de tels ateliers dans d’autres villes et d’autres pays devrait être le prochain objectif, qui contribuera à étendre le rayonnement de l’École en Afrique de l’ouest… et au-delà.

 

Légende de la photo
Ouverture atelier.jpg © Fanny Attas, Cerfig-IRD 2021
Disciplines
Mots clés