Liens transverses ENS de Lyon

Actualité de l'ENS de Lyon

Le projet "Réaction!" lauréat du trophée "Les Étoiles de l’Europe"

vignette
Actualité / Prix et distinction
Collection
Résumé

Une réponse à la crise Ebola de 2015

Description

La cérémonie des Étoiles de l'Europe 2018  honore 12 projets de recherche  pour leur qualité et leur dimension internationale. "Réaction!" en fait partie.

Le projet a été initié par une équipe de projet internationale pour fournir une aide rapide et des soins de santé à la population infectée par l'Ebola en Guinée.
Il s'agissait de fournir une réponse immédiate pour traiter les patients et prévenir la propagation de l'épidémie, et de s'engager à long terme dans un contexte socioculturel complexe.

Rappel du contexte

L'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest a été la plus importante et la plus meurtrière que le monde ait jamais connue. En septembre 2014, le nombre de cas de maladie d'Ebola (EVD) dépassait le nombre total de tous les cas des précédentes flambées connues. Les 4 et 5 septembre 2014, l'OMS a rassemblé l'expertise sur les thérapies expérimentales et les vaccins et leur rôle dans l'endiguement de l'épidémie d'EVD en Afrique occidentale. Au cours de cette consultation, les experts ont identifié plusieurs interventions thérapeutiques et vaccinales qui devaient faire l'objet d'une évaluation prioritaire.
Parmi ces candidats figure le médicament antiviral Favipiravir (FAV), qui a prouvé son activité contre de nombreux virus à ARN in vivo et in vitro, dont le virus Ebola (EBOV). La crise exige à la fois une réponse immédiate pour traiter les patients et prévenir la propagation de l'épidémie, ainsi qu'un engagement à long terme dans le contexte socioculturel complexe. "Réaction!" répondra à ces deux besoins.

Les objectifs généraux de "Réaction!"

  • Fournir des preuves de l'efficacité et de l'innocuité de l'utilisation de la FAV pour le traitement et la prévention de l'EVD chez des patients dans le cadre d'un essai de phase 2b chez des humains infectés par Ebola ;
  • fournir des données scientifiques supplémentaires sur la tolérance, la dose optimale et les délais d'administration de la FAV chez les primates non humains infectés par l'EBV afin d'optimiser l'utilisation de la FAV dans la situation actuelle et pour d'autres foyers ;
  • assurer l'application réussie de la FAV chez un grand groupe de patients atteints d'Ebola directement après ce projet si le médicament démontre son efficacité ;
  • Former et éduquer les professionnels locaux de l'aide et la communauté pour assurer la mobilisation sociale et l'engagement communautaire.

L'ENS de Lyon, grâce à la participation de Frédéric Le Marcis est intervenue sur les deux derniers objectifs généraux.
Ci-dessous quelques articles de Frédéric Le Marcis :
Le Marcis Frédéric, 2015. « Traiter les corps comme des fagots » Production sociale de l’indifférence en contexte Ebola (Guinée) »  Anthropologie et Santé 11
Le Marcis, F. 2015 (with Benkimoun Paul, Potier Gilbert, Janssens Michel, & Petibon Antoine). 2015. « Ebola : chronique d’une catastrophe annoncée », Humanitaire, 2015, nᵒ 40, p. 12-31.
Le Marcis, F., Nguyen, V-K. 2015. An Ebola photo essay. – Limn 5:47-52 (http://limn.it/an-ebola-photo-essay/).
Frédéric Le Marcis, Daouda Sissoko, Xavier Anglaret and Denis Malvy (2018)  “Doing Science in an Emergency. Challenging clinical trial standards and producing care.”in J. Graham et al. (ed) Localizing Standards, Vancouver UBC Press

Les objectifs secondaires

  • Évaluer l'efficacité de la FAV dans la diminution de l'ARN plasmatique et des charges infectieuses ;
  • évaluer la tolérance du médicament ;
  • décrire l'évolution des sous-populations virales d'EBOV (y compris l'analyse des mutations potentiellement associées à la résistance aux antiviraux) en utilisant des approches de séquençage profond.

 

En savoir +

Site Catalyse 

Vidéo

Disciplines
Mots clés