Liens transverses ENS de Lyon

Actualité de l'ENS de Lyon

Une nouvelle chambre faible bruit au Laboratoire de physique

Mousse anéchoïque
Actualité

Résumé

Un nouvel équipement au sein du Laboratoire de physique va permettre aux chercheurs d'isoler leurs expériences du bruit, des ondes et des vibrations mécaniques... mais pas seulement...

Description

Une chambre faible bruit – qu’est-ce que c’est ?

La chambre faible bruit installée depuis peu au sous-sol du Laboratoire de physique est composée de trois éléments :

  • une cage de Faraday, c’est à dire une boîte métallique (ici de 30 m³ environ) qui permet d’isoler les expériences des perturbations électromagnétiques externes (wifi, portable, radio, instruments divers)
  • une isolation acoustique importante (pour isoler les sons et vibrations acoustiques en provenance de l’extérieur)
  • un tapissage par une mousse anéchoïque (pour éviter que les sons produits à l’intérieur ne se réfléchissent sur les parois et ne produisent des échos)

L’installation de cette chambre a été financée par la région (CPER) dans le cadre de l’aménagement de la plateforme OPTOLySE dirigée par Christophe Dujardin (ILM, UCBL).

À quoi ça sert ?

Un microscope à force atomique et un interféromètre seront installés au printemps dans cette chambre qui deviendra alors un espace de caractérisation de matériaux par des moyens optiques et nano-mécaniques.

Deux groupes de recherche du Laboratoire de physique utiliseront ensuite cette chambre :

  • L’équipe de Ludovic Bellon, pour mesurer le bruit thermique des matériaux et accéder ainsi à certaines propriétés mécaniques de la matière sans devoir la solliciter
  • L’équipe de Sergio Ciliberto, pour faire des mesures diélectriques locales et mesurer les propriétés isolantes de certains matériaux

Un projet artistique - Alex Andrix

L’artiste numérique Alex Andrix a récemment collaboré avec des chercheurs du Laboratoire de physique. À partir de travaux en dynamique des fluides, en magnétohydrodynamique et en physique des plasmas, Alex Andrix a créé une série d’œuvres et un film en 3D qui ont été rendus publics lors de l’exposition Variations physiques : expérience de réalité virtuelle à l’occasion de la dernière édition de la Fête de la science.

Aujourd’hui Alex Andrix initie un nouveau projet alliant science et art : Portraits – une série d’œuvres inspirées de son interaction avec différents chercheurs. Le premier portrait sera celui de Ludovic Bellon. L’artiste s’associe ainsi de nouveau au Laboratoire de physique de l’ENS de Lyon.

En attendant la prochaine étape d’aménagement de la chambre à faible bruit, Alex Andrix a pour projet de s’y enfermer une demi-journée dans le noir afin de composer une œuvre issue d’une déconnexion totale. Une première expérience d’une heure lui a permis de noter quelques impressions : il a entendu de légers acouphènes qu’il ne perçoit généralement pas ; il a perçu des stimuli visuels, formes ou couleurs ; il a été gêné par le bruit du frottement de ses vêtements ; il a entendu le bruit de ses paupières : enfin, il a fortement ressenti la lenteur du temps.

De cette expérience insolite ainsi que de ses échanges scientifiques avec Ludovic Bellon, naîtra une œuvre graphique en deux exemplaires : l’un sera exposé au laboratoire et l’autre ira nourrir la collection de l’artiste qui organisera une exposition une fois la série de portraits achevée.

Alex Andrix en tailleur dans la chambre à faible bruitAlex Andrix et Ludovic Bellon  dans la chambre à faible bruit

Alex Andrix dans le noir dans la chambre à faible bruit

Disciplines
Mots clés